Vite, vite, un déodorant simpliste pour aisselles fragiles !

Vous vous souvenez que j’utilise du bicarbonate de soude comme déodorant ? C’est honnêtement le déodorant le plus efficace, le plus simple, le plus sain et le plus invisible que j’ai pu tester jusqu’ici. Sauf qu’il a un inconvénient assez dérangeant : il peut être irritant (voir même beaucoup) sur certaines personnes. L’homme qui l’a testé pendant plus de deux semaines en a malheureusement fait les frais. Et de temps en temps, surtout après l’épilation, j’ai moi-même un peu d’irritations à mon tour. Et j’ai voulu savoir pourquoi.

C360_2014-09-19-13-57-53-526En fait avec le bicarbonate de soude, le problème n’est pas forcément la qualité de ces grains, c’est surtout son PH. En effet, il est alcalin et n’est donc pas forcément adapté à celui de notre peau plus acide naturellement. Ainsi chez certaines personnes plus sensibles aux changements de PH, le bicarbonate de soude va se montrer un peu agressif. Il faut donc simplement trouver une alternative plus « acide » pour contre-balancer tout ça. Mais qui serait tout aussi efficace contre les mauvaises odeurs causées par les bactéries présentes sur la surface de la peau. Et cette alternative est en fait toute simple et facile à obtenir.

Il s’agit du vinaigre blanc ! Oui, oui, juste ça. Et je peux vous dire que c’est également très efficace ! Testé pendant une semaine, par temps chaud avec pratique de sport, marche de deux heures sous une super pluie tropicale orageuse et débardeur en permanence. Et bien pas de soucis du tout, mon coéquipier n’avait même pas remarqué que je testais autre chose^^. Le lendemain au réveil, pas trop d’odeurs gênantes non plus.

Je dépose le matin 3 gouttes, je laisse sécher à l’air libre de préférence et l’odeur disparaît au bout de 10 min. Aussi simple que ça. Et j’ai remarqué que les irritations partielles dues au bicarbonate s’étaient résorbées très rapidement. Alors oui, ça pique un peu à l’application, mais ça ne dure jamais plus d’une minute comme sensation. Vous pouvez choisir d’utiliser le vinaigre blanc :

C360_2014-09-17-11-04-03-112

– Soit en alternance avec le bicarbonate de soude pour contrer son PH trop alcalin (donc 1 jour sur deux ou une semaine sur deux selon la sensibilité des personnes). Et vos aisselles supporteront bien mieux le bicarbonate ;).

– Soit en seul déodorant. C’est super aussi. Mais peut-être qu’à long terme, il vaut mieux alterner avec un autre déodorant moins acide.

Petites astuces à ce propos :

– Le vinaigre blanc élimine également l’odeur de transpiration de vos maillots. Imprégnez les dessous de bras de vos habits 30 min avant le lavage. C’est très efficace.

– Idéalement, il faut attendre 30 minutes après avoir lavé ou épilé ses aisselles pour déposer n’importe quel déodorant. Ce temps est en effet nécessaire à la peau pour ré-ajuster son PH.

– Si vous n’aimez vraiment pas le vinaigre blanc, vous pouvez essayer le vinaigre de cidre qui limite très bien la transpiration en plus. Mais comme il est coloré naturellement, je ne sais pas quels effets cela peut donner sur des hauts blancs. A tester avec un vieux maillot qu’on ne porte plus 😉

– Si vous le souhaitez, vous pouvez coupler le vinaigre avec un peu d’hydrolat d’hammamélis qui fonctionne très bien en synergie et offre une odeur plus sympa. Mais le vinaigre a une odeur qui disparaît et il faut vraiment coller son nez sur son aisselle pour le sentir un peu en cours de journée.

– Si vraiment vous ne supportez aucun vinaigre, le jus de citron est également un super déo et a les mêmes propriétés que le vinaigre avec son PH acide ! Mais à éviter en été car il reste photosensibilisant (tâches irréversibles sur la peau au contact du soleil). On dilue moitié jus/moitié eau bouillie et on met en spray. Pas de citron pur surtout.

– Enfin, il vaut mieux porter des hauts un peu ample au niveau des aisselles, en tissus naturel (sauf le coton qui retient malheureusement l’humidité) et éviter comme la peste le synthétique si on a des soucis d’odeurs de cet ordre. Ou comme le suggère ingénieusement Chamane, pourquoi pas porter des sous-pull spéciaux de la marque Décathlon : Ils sont conçu pour laisser respirer la peau et évacuer la transpiration chez les sportifs.

Publicités

28 réflexions sur “Vite, vite, un déodorant simpliste pour aisselles fragiles !

    • C’est vrai que ce n’est pas le genre de truc auquel on penserait^^. Et quand on a pas encore testé, on se dit que soit ça va être trop acide, soit ça va sentir pendant des heures. 😀
      Je teste encore aujourd’hui donc 10 jours maintenant. Pas de soucis. J’aime bien même. Pour un homme, il se peut que les résultats soient un peu moins impressionnants du fait de la pilosité qui risque de gêner un peu le dépôt du vinaigre à même la peau. Mais ça dépend des personnes à ce sujet. Et ton copain nous le dira bien assez vite 🙂
      J’espère qu’il appréciera !

      J'aime

  1. je viens de me confectionner le déo d’antigone (tu dois connaitre ?) (huile de coco, fécule de maïs, bicarbonate et HE), qui chez moi fonctionne très bien (mais qui est inéfficace sur mon amie).
    Je tenterai ta méthode aussi !

    J'aime

    • Je l’ai fait il y’a deux ans et malgré une efficacité redoutable sur moi, j’ai dû l’abandonner : des traces grasses jaunes sont apparues aux aisselles de mes hauts clairs. Et tâches d’huile sur mes hauts plus foncés. Obligée de jeter mes habits blancs car irrécupérable^^

      Aimé par 1 personne

      • ha mince ! J’ai pas (encore) eu ce soucis, mais il faut dire que je n’utilise ce déo qu’en hiver.
        Parceque l’été, l’huile de coco fond et le déo perd sa texture creme.
        Cet été, j’utilisais de la maizena que j’avais parfumé avec de l’HE, et que je tamponnais sur aisselle humide ^^

        Aimé par 1 personne

      • Je peux t’avouer que j’ai un peu pleurer de désespoir devant mes habits ravagés. 😀
        La maizena, c’est pas assez puissant pour moi malheureusement, même avec HE (que j’évite un peu à cet endroit maintenant). Je te tenterai peut-être l’huile de coco seule avec un vieux tee-shirt 😉

        J'aime

  2. hello Nouillémie, comme toi je teste le vinaigre blanc comme déo , et depuis quasi un mois j’étais vraiment bluffée par son efficacité, et puis hier : gros flop – journée stressante, froid : blouson – et le déo m’a lachée juste pendant mon rv , une horreur ! mais en rentrant chez moi plus une seule odeur ni sur la peau ni sur les vêtements . PFFF , ça m’énerve !

    J'aime

    • Bonjour Corinne !
      Tu as dû être drôlement déçue et énervée en effet, je comprends. Soit cela est dû au fait que c’était une journée particulièrement intense et stressante et dans ce cas là, le vinaigre, comme n’importe quel déodorant de grande surface finalement, a ses limites à ce moment là (quoiqu’une fois le RV passé, tu as pu récupérer une peau et des vêtements sans odeurs, exploit que je n’ai jamais connu avec un deo du commerce). Soit c’est que ta peau s’y habitue un peu. Dans les deux cas : quand tu sens que ta journée va être particulièrement pénible (stress, sport intense sous grosses chaleurs ou port d’habits synthétiques chauds avec stress plus froid) utilises exceptionnellement du bicarbonate de soude ou un autre deo naturel (ou bio) réputé efficace. Et si c’est ta peau qui s’y habitue, simplement une application par semaine de bicarbonate de soude comme deo pour modifier son ph et la deshabituer. Attention pas plus car le bicarbonate de soude peut être irritant sur certaines personnes. Le vinaigre blanc est d’ailleurs destiné à celles-ci 🙂
      J’espère que ça ira mieux avec ça.
      Rien n’est infaillible malheureusement, que ce soit dans la cosmeto naturelle ou chimique.

      J'aime

  3. Absolument ! tu as bien raison – le bicarbonate est vite très irritant pour moi – une huile essentielle me dépanne bien parfois, c’est celle de petit grain bigarade , la plus efficace de toutes celles que j’ai testées comme déo ( et le prix reste raisonnable), elle a un effet antiperspirant et limite les odeurs tout en étant assez douce pour la peau – et son odeur est plutôt agréable .
    Et c’est vrai , moi aussi, avec les déo du commerce je n’ai jamais pu récupérer ainsi, une peau et des vêtements sans odeur comme tu le soulignes .
    Merci – à + Nouillémie .

    J'aime

  4. Ah, le bicarbonate ! Le déo le plus efficace qui soit, en ce qui me concerne, mais qui me tue bien les aisselles. C’est pourquoi je suis revenue à la pierre d’alun depuis un an. Mais comme je suis une versatile du déo, j’ai bien envie de me remettre au bicarbonate, et donc, en alternant un jour sur deux avec du vinaigre blanc.
    Merci pour cette astuce ! Je teste dès demain !!! (et je croise les doigts)

    J'aime

  5. Ah super Je viens de découvrir ton article grace au boudoir de Rachel, je vais le partager sur le groupe Facebook beauté & soins au naturel ! J’adore.

    J'aime

  6. Hello!
    J’ai découvert ton blog aujourd’hui et je voulais te dire merci !!
    J’ai déjà essayé le bicarbonate comme déo et je trouve ça un peu galère à appliquer (je suis pas douée je pense x) ), et finalement j’ai trouvé un super truc : l’HE de palmarosa. Alors j’ai vu que tu avais dit que tu n’utilisais pas les HE à cet endroit là, mais perso j’ai jamais eu de problème alors que j’ai une peau très sensible et ma mère non plus (alors que sa peau est encore plus fragile que la mienne..).. A tester pour celles qui voudraient et dites moi si ça fonctionne pour vous 🙂
    Des bisous, et belle continuation !!

    J'aime

    • Bonjour Julia !
      En fait j’ai utilisé cette HE pendant 6 mois.
      Sauf que j’ai arrêté car impossible de s’en procurer en Australie et que je n’aimais pas vraiment l’odeur^^. Et mon entourage non plus 😀
      C’était aussi l’occasion d’apprendre à m’en passer car cela reste une HE (si je veux devenir maman et allaiter, c’est mort ce genre de déo par exemple) et je ne sais pas si c’est vraiment sain à long terme à même la peau et aussi près de la poitrine.
      Enfin, j’utilise de l’huile essentielle de géranium ou d’eucalyptus citronné lors des sorties estivales (je suis allergique aux moustiques…) et je pense qu’avoir en plus celle de palmarosa sous les bras, cela ferait beaucoup pour mon petit gabarit…
      Mais ce n’est que mon humble avis, c’est vrai que cela fonctionnait très bien et que c’est bien plus safe qu’un déo chimique du commerce !
      Merci en tout cas de l’avoir mentionné et bienvenue sur le blog !

      J'aime

  7. Bonjour ! Je decouvre ton blog, et j’ai le coup de coeur, et de plus tu as déjà éclairci un mystère : le flop de l’huile de coco sur mes cheveux (et en Inde, toute femme ne jurant que par l’huile de coco, je me sentais un peu louche à prétendre que ca ne me fait pas du bien !!!) 😉
    Le bicarbonate, je l’utilise depuis longtemps en déo, en le passant au mixeur pour le rendre ultra fin et éviter de brûler ma peau. Il y a juste un hic : je trouve que ca fait des traces de décoloration sur certains jolis habits colorés. Suis-je la seule à avoir ce problème?
    En tous cas, maintenant je vais suivre tes posts avec plaisir, merci !!!

    J'aime

    • Salut !
      Je comprends ton impression d’être seule au monde quand tu as découvert que l’huile de coco ne fonctionnait pas sur toi^^. Surtout en Inde, ça a du être cocasse comme situation 🙂

      Alors pour le bicarbonate, je ne peux malheureusement te répondre car j’en porte que deux fois par semaine et mes hauts sont pratiquement tous clairs…
      Par contre je suis une des très rares personnes qui se retrouve avec des traces marrons quand elle porte du déo type soapwalla (en DIY). Donc ça ne m’étonne même pas que tu puisses rencontrer un autre type de soucis avec du bicarbonate. Je pense que cela dépend des peaux, de la transpiration et de la matière textile… Ainsi que du colorant employé pour le textile qui réagit malheureusement avec le bicarbonate. C’est la même matière à chaque fois qui est touchée ou c’est aléatoire ?

      Merci en tout cas, c’est gentil 😉

      J'aime

  8. OMG merci beaucoup je comprends maintenant pourquoi mes aisselles sont irritées et en plus vous me donnez une solution alternative trop bien^^ C’est vrai que j’avais la main super lourde sur le bicarbonate pensant que comme c’était naturel il fallait mettre la dose hihi… Mais juste question bête: Je ne comprends pas comment mettre les gouttes au niveau des aisselles, on disperse 3 gouttes comme ca sur les aisselles ou 3 gouttes sur le bout des doigts et on étale ? Peut t’on mettre plus de 3 gouttes par exemple 6 gouttes ou cela devient irritant comme le bicarbonate ? Mes questions me semble un peu stupides mais j’ai besoin d’être sure… Merci beaucoup !!!!!

    J'aime

    • Bonjour !

      Ben non, elles ne sont pas stupides^^. Alors je mets entre 3 et 6 gouttes sur mes doigts et j’étale en effet. Ou encore plus simple : je verse un peu de vinaigre dans le bouchon de la bouteille et je trempe mes doigts dedans deux fois environs. Il n’y a pas de danger de mettre 6 gouttes ou un peu plus, c’est juste que c’est inutile car ça ne changera rien au résultat et que c’est plus long à sécher.
      Après il est possible d’alterner deux jours bicarbonate (en mettre juste une fine couche) et deux jours vinaigre blanc, les aisselles supportent ainsi bien mieux le bicarbonate.
      Ce n’est pas parce qu’un ingrédient est naturel qu’il faut en mettre plus, c’est même souvent l’inverse. 🙂 Attention surtout en ce qui concerne les huiles essentielles, ça peut même devenir vite dangereux.

      J'aime

  9. Bonjour,
    Merci pour les précieux conseils que tu donnes sur ton blog!
    En matière de déo naturel, j’utilise depuis presque un an de l’huile essentielle de palmarosa. Je dilue une à deux gouttes dans une goutte d’huile de corps (je n’utilise que de l’huile pure bio pour m’hydrater type amande douce, macadamia ou argan). J’applique le mélange directement sur les aisselles et je tiens la journée sans souci. L’odeur est un peu forte pour certains, personnellement, après quelques minutes je trouve que ça ne sens pas plus qu’un déo classique industriel.
    Comme je fais de l’escalade, juste avant une session je remets une goutte pure sous chaque aisselle histoire de ne pas sentir le fauve après trois heures de grimpe.
    Je n’ai plus eu de souci de marque sur des habits clairs ou foncé d’ailleurs.
    J’espère que ça fonctionnera pour vous aussi,
    Anna

    J'aime

    • Bonjour Anna !

      Merci pour ce conseil, c’est gentil de le proposer !

      En fait j’ai déjà utilisé cette HE plusieurs mois il y’a quelques années.
      Sauf que j’ai arrêté car impossible de s’en procurer en Australie et que je n’aimais vraiment pas trop l’odeur^^. Et mon entourage non plus :D.
      C’était aussi l’occasion d’apprendre à m’en passer car cela reste une HE (lorsqu’on passe au naturel ou bio, c’est vite l’accumulation d’huiles essentielles qui se cachent partout) et je ne sais pas si c’est vraiment sain à long terme pur à même la peau et aussi près de la poitrine.
      Enfin, j’utilise déjà de l’huile essentielle de géranium ou d’eucalyptus citronné lors des sorties estivales (je suis allergique aux moustiques…) et je pense qu’avoir en plus celle de palmarosa sous les bras, cela ferait beaucoup pour mon petit gabarit et niveau odeur…

      Mais ce n’est que mon humble avis, c’est vrai que cela fonctionnait très bien et que c’est toujours bien plus safe qu’un déo chimique du commerce !

      J'aime

  10. Bonjour…. enfin je peux trouve des personnes qui comme moi se retrouvent avec des aisselles irritées avec le bicarbonate. J’étais tellement contente d’avoir trouvé cette solution naturelle… qui m’a vraiment bluffée les premières semaines. Mais rapidement, je me suis retrouvée avec les aisselles irritées, rouges, à ne plus rien supporter, à part de la crème hydratante. Alors j’ai retenté, pensant que j’utilisais le mauvais bicarbonate (alimentaire, et qui ressemble à du sel, donc qui gratte un peu…), mais finalement, même résultat !!! J’ai tenté aussi le mélange huile de coco, bicarbonate et HE de Palmarosa…même résultat !! Alors je vais tester le vinaigre, une fois que j’aurai récupéré des aisselles saines ! Et peut-être alterner avec le bicarbonate. Merci pour ces conseils !!!

    J'aime

    • Bonjour Karine !
      Oui c’était aussi bluffant sur Monsieur jusqu’à ce qu’il contracte un méchant eczema de réaction… Il m’en veut encore à l’heure actuelle^^.
      Normalement le simple fait d’alterner et de ne pas en mettre plus de deux jours fonctionne très bien. Il faudra toutefois etre prudent la prochaine fois que tu retestes car il est aussi possible que ta peau déclenche les symptômes d’une irritation de type allergique. Si tu sens que cela t’irrites ou te brûles, rince immédiatement et ne tentes plus. C’est que malheureusement ta peau au niveau des aisselles aura identifié le bicarbonate comme un agent agresseur.

      J'aime

  11. Bonjour j’ai essayé le bicarbonade de soude pendant 2 semaines et j’ai les aisselles toutes noires et irritées alors j’ai décidé d’arrêter .par contre je vais essayé le vinaigre blanc et on verra.merci en tout cas pour tes conseils.

    J'aime

    • Bonjour Channy !
      Il faudra cependant que tu répares tes aisselles un peu avant de passer au vinaigre, au cas où.
      Au choix : Lait d’avoine ou crème d’avoine, beurre de karité. Ou encore juste utiliser du savon saponifié artisanal surgras avec lait de chevre, karité ou avoine dedans et en quantité. On soigne des aisselles abîmées comme on soigne un eczema.
      Bon courage !

      J'aime

  12. Bonjour !!

    Je crois que tu viens de sauver mes aisselles haha !!

    Je suis passée au déo maison il y a une quinzaine de jours (coco, karité, bicarbonate, fécule, HE). C’est juste génial !! Seul souci, depuis qq jours, des plaques rouges/marrons sont apparues… ce n’est pas de l’eczéma de réaction au bicarbonate, car je n’ai aucune démangeaison ni douleur. Et mon bicarbonate est tellement fin qu’il n’irrite pas du tout mes aisselles !

    Et je suis tombée sur ton article ! Je me suis dit que je n’avais rien à perdre, donc hier soir après la douche j’ai tamponné un peu de vinaigre blanc et c’est tout. Ce matin les plaques se sont nettement atténuées !! Foutu pH !

    Donc merci mille fois, je commençais à penser à arrêter mon cher déo… !!

    Du coup, maintenant que je t’ai raconté ma vie, j’ai des questions :
    – Comment faire pour l’intégrer à mon déo (car ce n’est pas très pratique la bouteille de vinaigre à balader !) ? A quelle dose par rapport au bicarbonate ? Est-ce que la réaction mousse/gaz que l’on connaît entre la bicarbonate et le vinaigre va se faire, au risque d’abîmer mes autres ingrédients ?

    – Est-ce qu’il y a une différence (en terme de santé ou bien d’efficacité) entre le vinaigre blanc d’alcool ou celui de cidre ?

    – Est-ce tu as déjà utilisé de l’acide lactique ? On en a naturellement sous les aisselles paraît-il. Je pourrais peut-être ajouter plutôt ça dans mon déo.

    Je te remercie !!

    A bientôt !

    Julie

    J'aime

  13. Bonjour !

    Il est malheureusement impossible de mêler vinaigre et bicarbonate. Le vinaigre doit être utilisé seul en fait. Par contre l’acide lactique dans une recette de déo m’a l’air d’être une bonne idée. Et choisir alors de l’argile blanche pour remplacer le bicarbonate qui ne sera peut-être pas adapté avec l’acide lactique.

    Les différences entre le vinaigre de cidre et blanc sont diverses mais en gros :
    Le vinaigre blanc est plus coriace et fort que celui au cidre. On peut l’utiliser plus facilement pour les tâches ménagères en tant que désinfectant contrairement à celui au cidre, par exemple.
    Le vinaigre de cidre non pasteurisé correspond mieux pour des soins spécifiques comme la dermite ou le rinçage capillaire car il contient encore des enzymes. Il peut également se boire en petites quantités pour soigner certains maux contrairement au blanc.
    Cependant en tant que déo, c’est le blanc qui marche mieux.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s