Les produits « naturels » 100% made in Koala’s land.

Bon ce n’est une nouvelle pour personne à présent, vous savez tous que je vis actuellement en Australie. Du coup c’est vrai que j’ai quelques petits détails et réflexions à vous faire partager à ce sujet.

Rassurez-vous, je ne compte pas raconter vraiment ma vie ou mes impressions sur ce vaste pays mais simplement rester en lien avec le sujet de mon blog. Comme il s’agit du minimalisme en beauté et aussi de comment devenir un vrai petit survivor dans les soins corporels et d’hygiène (qu’ils soient internes ou externes, tout est lié), vous ne devriez pas être trop dépaysés mis à part que cela provient tout droit d’Océanie. 😉

Mon idée aujourd’hui est simplement de vous faire découvrir ou re-découvrir ces produits naturels (ou moins selon les marques^^) que l’on sait typiquement australiens. Comprendre à quoi ils servent ici, ont-ils une fonction différente qu’en France, sont-ils au même prix et autres petits questionnements à leurs sujets. Qui ne connait pas par exemple l’huile essentielle de Tea tree ? Mais savez-vous qu’il est cher ici alors que pas du tout en France ? A n’y rien comprendre, hein ?  Enfin l’Australie regorge d’une flore très différente de l’Europe. C’est ainsi que l’on peut trouver pas mal de produits issus de plantes ou arbres endémiques et totalement introuvables dans le reste du monde. Et c’est vrai que c’est plutôt chouette si on met de côté le revers de la médaille qui est que du coup on a pas accès à des plantes toutes bêtes en Europe. Outch.

Alors les amis, êtes-vous prêts ?

C360_2014-12-03-09-37-31-020 modif– L’huile végétale de macadamia : Déjà assez réputée en Europe, ici elle est trouvable dans les supermarchés en version pressée à froid et vierge. Pour 250ml, vous en aurez pour 4$50 environs. Super bon prix, hein ? J’en revenais pas la première fois. Pas de cris de victoire précipités, j’ai vite compris que c’était le SEUL truc abordable dans ce pays avec le miel :D. C’est une huile utilisée pour la cuisine ici. Apparemment ils ne savent pas que ça s’utilise surtout pour le corps en Europe. Bizarre^^ Je m’en sers pour m’hydrater le corps et les cheveux à la sortie de la douche avec quelques gouttes, j’en ai parlé dans un ancien article du comment je procède. J’évite sur le visage car étrangement ma peau n’aime pas et produit de l’acné à son contact. Elle fonctionne également bien pour les cheveux mixtes ou gras car c’est une huile dite « sèche » et n’alourdit donc pas le cheveu. Elle s’enlève aussi très bien lors des bains d’huile par exemple. Et son odeur de noisette est un gros plus. Bon par contre en ce qui me concerne, seul le beurre de karité fonctionne vraiment sur mes cheveux donc je ne peux pas donner plus de détails^^ Je sais juste que ça marche parfaitement sur les autres :D. Enfin, on peut acheter des paquets de cette noix sauf que là les prix grimpent énormément. Mais c’est délicieux pour les amateurs de noix et amandes.

– Le miel de macadamia : Si utilisé pur et non chauffé, il est possible de se nettoyer le visage avec. Mais je pense que celui d’eucalyptus doit être un peu plus adapté pour les peaux acnéiques. Sinon on peut s’en servir comme hydratant cheveux et visage en ajoutant une petite cuillère à café dans ses préparations par exemple. Au niveau culinaire, il est doux et fleuri. Au niveau du prix, ce n’est pas vraiment cher quand il est pasteurisé : 6$ environs pour un pot de 350ml.

– L’huile essentielle de Tea tree : Le must-have australien de la Slow cosmétique et du homemade enC360_2014-12-03-09-40-11-195 modif Europe. Parce que même si tout le monde en a un petit flacon ici, on ne s’en sert pas de la même façon ni souvent. C’est surtout pour calmer et désinfecter les piqures d’insectes ou encore prévenir les tiques et les puces chez nos amis les animaux de compagnie. Parfois les industriels l’utilisent afin de parfumer une crème, un shampoing ou un dentifrice dit « biologique » ou se voulant naturel. Mais je n’ai vu encore personne tenter d’en mélanger une goutte à de l’huile végétale pour le visage, d’ en ajouter dans un shampoing ou encore sur un bouton d’acné. En même temps moi-même je ne le fais pas^^ Tout simplement parce que ça ne marche pas sur moi. Il me sert juste parfois comme ajout dans un dentifrice maison ou encore à apaiser et empêcher un bouton de moustique d’enfler. Et c’est même pas toujours efficace, il me faut quelques fois derrière ça un médicament au cas où. Enfin vu son prix, 12$ à peu près le flacon de 10ml, je préfère m’en passer.

IMG_20141205_081227– L’huile essentielle d’Eucalyptus et le miel d’Eucalyptus : Bon pour les bronches et les maladies respiratoires lorsqu’on est malade, moi c’est surtout leur odeur que j’adore. Une goutte de l’huile essentielle avec un peu d’huile végétale sur le haut de la poitrine quand on est malade, ça réconforte et on respire mieux. Le miel est abordable et au même prix que celui de macadamia mais au goût plus fort et épicé. Je pense que sur les visages acnéiques il doit être bénéfique car il est naturellement antiseptique. Par contre ne tentez surtout pas avec l’huile essentielle directement, c’est bien trop fort pour le visage. Le prix de cette huile est malheureusement rédhibitoire, 14$ dollars le flacon, youhou !

– L’huile ou la crème d’Emeu : Alors là c’est un truc typiquement australien de mettre en avant les bienfaits d’une graisse ou tout autre partie du corps d’un animal comme soin cosmétique potentiel. Un peu too much à mon goût sur ce point. Parce que je ne sais pas comment ils fabriquent ça et je ne pense pas que ce soit sympa comme procédé. Mais c’est vrai qu’il s’agit d’un produit découvert et utilisé par le peuple aborigène depuis des siècles. L’huile serait cicatrisante, anti-âge, hydratante, anti-bactérienne, efficace contre la couperose et l’arthrite mais en plus non comédogène. Comme elle est riche en différents omégas, elle est aussi utilisée comme complément alimentaire. Plusieurs études sérieuses effectuées par des dermatologues démontrent ses bienfaits sur la peau. Pour le prix c’est environ 15$ le petit flacon d’huile et je pense que comme pour les huiles végétales, il faut faire attention à la qualité et la provenance. Par exemple, elle se doit d’être blanche et non transparente. Donc très différente de celles vendues dans les magasins pour touristes. Une de qualité doit être plus chère du coup, dans les 30$ le petit flacon je pense. En ce qui concerne son utilisation sous forme de crème, laissez tomber, c’est bourré d’ingrédients néfastes.

IMG_20141204_190410 modifUne marque à ne pas acheter soit-dit en passant^^

– La crème à la lanoline : L’Australie et la Nouvelle-Zélande sont réputés pour l’élevage de leurs moutons à la laine de grande qualité. Du coup, il est normal de trouver des produits à base de lanoline de laine de mouton. Cette cire est en effet produite à partir du dépôt de sébum de l’animal que l’on prélève sur la laine fraîchement tondue. Oui c’est glamour^^ L’animal va donc bien normalement dans ce processus de récolte de la cire. Après quant à la tonte en elle-même, c’est malheureusement une autre histoire… Cette cire serait très efficace contre les peaux sèches, craquelées ou encore gercées. On la préconise pour soigner les talons fendillés ou encore les mamelons des jeunes mamans qui souffrent de crevasses. Le prix varie beaucoup selon sa forme qu’elle soit en cire pure, crème ou baume. Beaucoup de contrefaçons et de produits de mauvaise qualité malheureusement sont aussi trouvables. Personnellement je ne l’ai jamais encore utilisé et ça ne m’attire pas plus que ça, j’ai mes recettes pour obtenir un baume multifonction tout aussi nourissant.

Et l’ingrédient bonus : la Zeolithe australienne ! Il s’agit d’une poudre obtenue à partir de roche minérale volcanique et utilisée depuis toujours par le peuple aborigène afin de se nettoyer la peau et les cheveux. Ses propriétés sont proches du ghassoul à ce sujet. C’est aussi un très bon détoxifiant en ce qui concerne les métaux lourds. Il existe bien évidemment de la « bentonite clay » en Australie (l’équivalent de l’argile blanche en France) mais celle-ci n’est pas assez efficace pour le nettoyage capillaire ou corporel. Par contre elle est tout à fait indiquée pour les soins de santé comme les cures internes, les cataplasmes, contre l’arthrite ou encore les morsures et piqures d’insectes. Pourquoi l’ingrédient bonus ? Tout simplement dû au fait que ce produit n’est vendu qu’en Australie et par correspondance car il reste assez peu exploité.

Et voilà ! Bientôt arriveront de nouveaux articles à propos des produits facilement disponible en Aussie ! En attendant j’ expérimente quelques trucs dont je viendrais vous faire un retour assez rapidement 😉

Publicités

2 réflexions sur “Les produits « naturels » 100% made in Koala’s land.

    • L’huile de neem provient d’Inde 🙂
      L’huile de coco fera partie de mon second article qui englobe les produits facilement trouvables en Aussie mais pas Australiens base : elle provient en effet des iles aux alentours oceaniennes et des entreprises australiennes possèdent bien les exploitations mais pourtant aucune noix est produite sur le sol australien à ce que j’ai appris. On en trouve des tas de produits à base de coco ici, c’est vra sinon et pour pas trop cher.
      Par contre j’ai oublié un produit en effet : la zeolite. Comme elle est difficile d’acces même dans son pays d’origine, je l’ai oublié ! Faut que je rectifie 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s