L’huile de coco, essentielle ou non ?

Ah l’huile de coco ! Un autre must have de la Slow cosmétique ou des adeptes du naturel !

Alors c’est vrai que cette huile est réellement multifonction, abordable et qu’en plus elle sent délicatement bon. Mais honnêtement : est-ce qu’elle est si efficace dans tout ce qu’elle est censé faire ? Parce qu’on lui donne une cinquantaine d’ usages à présent, que ce soit en cosmétique ou santé, ça fait beaucoup pour cette pauvre huile^^.

Comme par chez moi on en trouve de bonne qualité pour un prix tout à fait honorable, j’ai décidé de tester cette fameuse huile et de voir si elle pouvait même remplacer mon grand copain le Beurre de Karité. Et en fait surprise, elle ne le remplace pas mais le complète !

Petites choses à savoir dans un premier temps : Cette huile a un aspect solide et nacré en dessous de 26 degrès pour devenir totalement liquide et transparente au dessus de cette température. C’est une huile que je qualifierais de fluide et légère, une fois fondue entre les mains, qui pénètre assez vite et ne laisse pas de voile gras. C’est assez pratique contrairement au beurre de karité bien plus épais et nourrissant. Cette huile est aussi souvent utilisée en tant que soin capillaire car il s’agit d’une des seules qui puissent pénétrer la fibre capillaire. La blogosphère beauté en fait souvent les louanges. Du coup ce fut mon premier test…

C360_2015-01-19-10-09-37-135

Et ça a été un échec cuisant :D. Bon c’est pas de sa faute, ce sont mes cheveux très difficiles qui n’aiment pas grand chose. Au lieu de les nourrir, hydrater ou encore simplement les protéger de la déshydratation, j’obtiens toujours et méchamment l’effet inverse ! A savoir des cheveux super secs et abîmés ensuite. J’ai tenté en bain d’huile, juste aux pointes, après et avant le shampoing, quelques gouttes ou plus, rien à faire. Dommage, j’aimais vraiment l’odeur et la texture. En fait il s’est avéré que j’étais sensible à l’acide laurique. Donc attention, il est vraiment conseillé de faire un test au préalable sur une mèche si vous testez l’huile de coco pour la première fois ! Par contre sur ma colocataire italienne, ça a fait des miracles. Quel monde injuste les amis :D.

– Huile hydratante pour le corps : Juste après la douche et quelques gouttes sur peau humide, c’est vrai que c’est agréable et qu’il n’y a pas de sensation de gras. L’hydratation reste cependant un peu légère, ce ne sera peut-être pas assez en plein hiver ou pour les peaux sèches. Oubliez d’ailleurs les zones un peu rudes comme les pieds ou les coudes, c’est insuffisant.

– Hydratant mains : Comme elle est fine et s’absorbe parfaitement par la peau, je trouve que c’est l’une des huiles les plus agréables pour hydrater les mains et en utilisation fréquente. Elle prévient parfaitement la sécheresse, parfume subtilement et ne laisse pas de film gras au bout de 10min. Parfait pour la journée. Par contre elle ne sera pas suffisante pour soigner des mains très sèches ou abîmées. Pour savoir quoi faire à ce sujet, c’est ici.

– Huile hydratante pour le visage : Alors là je ne suis pas convaincue que ce soit une bonne chose. Simplement parce que c’est une huile comédogène et que chez certaines personnes, ça va être la cause de nouveaux boutons non désirés. Alors peut-être une fois ou deux par semaine par petites touches, très peu et bien étalés, ça peut être bon en effet. Mais il existe d’autres huiles bien plus adaptées et hydratantes à cet usage. Pour ma part j’évite, j’ai eu quelques boutons même avec très peu.

– Huile démaquillante : même soucis, si on laisse trop longtemps posé sur le visage ou qu’il reste une pellicule suffisante pour étouffer les pores, on risque l’acné chez les peaux mixtes, grasses ou à tendance acnéiques. De plus c’est une huile fine et légère, elle est donc moins adaptée pour le démaquillage que l’huile de noyau d’abricot, d’avocat ou de ricin bien plus épaisses qui « agrippent » mieux la saleté et le maquillage.

– Hydratant contour des yeux : Cela peut étonner mais c’est mon utilisation favorite ! A cet usage elle est parfaite car bien légère mais pénétrante, mes ridules de déshydratation dues au soleil sont moins présentes ! Pas de risque de grains de milium ou d’allergie oculaire également. Je pense qu’elle convient en prévention des rides et en tant que soin hydratant et protecteur contre le vent, la poussière et le soleil. J’en applique une micro-goutte le matin en massant doucement avec quelques pressions et en évitant la paupière. Elle s’absorbe en 10 min et mes yeux supportent mieux le climat australien. (Attention de ne pas en mettre trop surtout, sinon les paupières du dessous peuvent gonfler un peu.)

 [ Edit : Je ne conseille pas l’huile de coco à cette fin la journée si vous portez des lentilles bien entendu. Parce que j’imagine que ça ne doit pas être génial^^. Mais vous pouvez très bien en appliquer le soir. Enfin chez certaines personnes, malgré le fait qu’il n’existe pas de véritable allergie, l’huile peut picoter les yeux. Dans ce cas essayez d’en appliquer très peu (moins d’une demi goutte) et assez éloignée de la muqueuse, sur l’os orbital. Si les picotements continuent malgré tout, c’est que vous êtes malheureusement très sensible et vous devez arrêter. Ce n’est pas dangereux en soi cette réaction mais pas agréable du tout et inutile car vous risquez d’irriter vos yeux en les frottant. ]

C360_2015-01-19-10-09-06-423

Notez Messieurs/Dames que c’est bien écrit en gras qu’il ne faut pas le réfrigérer. Devinez qui qui c’est qui l’a mis au frigo dès son retour à la maison ? C’est qu’elle ne l’a pas volé son surnom la Nouillémie. Faut pas s’étonner qu’elle trouve qu’il a une odeur un peu bizarre maintenant son pot d’huile de coco.

– Hydratant lèvres : Boaf. C’est juste pas du tout suffisant pour ma part.

– Gloss à lèvres : Ah là oui ! Cela marche en effet et c’est assez rigolo. On peut obtenir même un effet laqué sur un rouge à lèvre mat et très pigmenté.

– Huile de bain : J’aime beaucoup. Une cuillère à soupe dans l’eau et on profite ! A la sortie il subsiste un petit film protecteur assez léger, c’est agréable, la peau est bien douce et parfumée. Bon j’ai perdu cette habitude en Australie sinon je me ferais fusiller sur place si j’ose parler de bain^^.

– Déodorant : Je ne suis pas vraiment convaincue mais il faut dire qu’il fait 35 degrès où je vis donc ça n’aide pas. J’utilise de temps en temps quand je suis sûre que je ne vais pas devoir sortir dehors ou faire trop d’efforts. C’est pratique dans le sens où ça fait un peu de repos et d’hydratation pour la peau qui devient sensible avec l’épilation. Là ça convient en effet. Et au moins ça ne fait pas de tâche sur mes habits comme pour les déodorants maisons avec coco, bicarbonate et maïzena, youpi !

– Dentifrice : Une autre utilisation intéressante selon moi. Comme cette huile est antibactérienne et a un effet blanchissant sans abîmer l’émail des dents en plus d’être solide en dessous de 26 degrès, elle fait une base à dentifrice efficace, exotique et parfumée. On ajoute un peu de carbonate de calcium, une ou deux gouttes d’huile essentielle de menthe si on le souhaite, on mélange et voilà ! Si les dentifrices homemade vous intéresse, c’est par 😉

– Disciplinant pour sourcils : Nop. Je préfère le beurre de karité pour cela ou même de l’aloe vera.

– Soin des ongles : humm, c’est très léger, je pense qu’un baume facile maison ou du beurre de karité font bien mieux sur le long terme. Mais c’est mieux que rien en effet et mes ongles se portent plutôt bien avec.

– Cicatrisant : C’est vrai que si vous avez une cicatrice encore bien rouge d’acné ou autre sur la peau, l’huile de coco va aider à la résorber plus vite et facilement. Mais son pouvoir cicatrisant s’arrête là.

– Huile après solaire : Le beurre de karité fait mieux sur ce point car ce n’est malheureusement pas assez hydratant ou nourrissant pour les coups de soleil. Mais c’est mieux que rien en effet et les brûlures disparaissent un peu plus vite avec quand même.

Le truc en plus : En fait aucune huile végétale n’est vraiment hydratante, elle préserve juste l’hydratation et nourrit en même temps. Ici en ce qui concerne l’huile de coco, l’action est moins nourrissante qu’une huile riche (comme celle d’avocat par exemple) mais elle pénètre mieux. Donc elle est censée être plus « hydratante » car plus en affinité avec la peau pour retenir l’hydratation.

______

Alors finalement, quelles sont mes utilisations réelles de cette huile ? Et bien c’est surtout en tant qu’hydratant yeux, mains et dentifrice que je l’utilise. Et c’est parce que l’huile de coco est facile d’accès que je m’y suis vraiment intéressée. Je ne sais pas si c’est un indispensable, à choisir entre elle et le beurre de karité, c’est lui que je choisirais. Mais y’en a pas par chez moi alors faut bien trouver des alternatives :D.

Pour savoir si c’est un essentiel ou non, je pense donc que c’est surtout une question d’affinité. Mes cheveux et mon visage ne supporte pas cette huile, ce que je trouve bien dommage. Etant une adepte du minimalisme et du survivalisme en beauté, je vais en effet plutôt m’orienter vers un produit simple et naturel qui me conviendra de la tête aux pieds. Et c’est le beurre de karité qui tient ses promesses à ce sujet. Donc ce n’est pas encore l’huile de coco qui le replacera. Par contre là où le beurre de karité ne convient pas (dentifrice, contour yeux et hydratant fréquent et diurne pour les mains), l’huile de coco sait s’adapter parfaitement !

______

Donc un indispensable pour ma part non, mais un soin cosmétique complémentaire et appréciable oui !

[Au fait, on la choisit vierge, pressée à froid et biologique son huile de coco ! Et n’hésitez pas à la manger un peu aussi, c’est bon au goût et pour la santé ;)]

Publicités

22 réflexions sur “L’huile de coco, essentielle ou non ?

  1. Coucou. Je l’ai découverte il n’y a pas très longtemps, cette huile. Je m’en sers essentiellement comme crème de jour pour le visage et comme bain d’huile pour les cheveux. Personnellement, je l’adore. Je ne connaissais pas du tout son usage comme dentifrice, il faudra que j’essaie.

    J'aime

    • Si tu as peur du goût pour le dentifrice, une petite cuillère à café de poudre de stévia résout le problème 😉
      J’avais acheté l’huile de coco pour les cheveux et le visage premièrement, j’étais donc super déçue que ça ne fonctionne pas du tout avec moi^^. En tout cas c’est super que tu en sois satisfaite, tu peux vraiment l’utiliser avec plaisir de la tête au pied du coup !

      J'aime

  2. en dentifrice j’ai essayé avec de la menthe… j’ai trouvé ça horrible! je vais d’ailleurs écrire un article sur le sujet. Mon cerveau a du mal parce que d’abord ça sens bon et quand tu met le truc dans la bouche, le gout de menthe… le coté salé… berk!!!!

    J'aime

    • 😀 Il ne faut pas mettre de bicarbonate de sodium, c’est ça qui est super salé^^. Si tu n’aimes pas la menthe, n’en mets pas, c’est pas grâve. Tu peux ajouter de la poudre de stévia pour donner un bon goût sucré au fait, c’est ce que mon fiancé fait 😉

      J'aime

      • j’ai ansé à la stévia, mais je me suis dis que la stevia industrielle ne devait pas être terrible… ok tu met juste de l’huile de coco…
        cool.
        par contre j’ai essayé de remplacer le beurre par ça, c’est absolument magnifique,
        mais il semblerait que ce soit du gras saturé, donc pas mieux que le beurre..

        Aimé par 1 personne

  3. Je mets : huile de coco, carbonate de calcium et stevia. Je n’ai pas le droit à la menthe (problèmes cardiaques) mais je sais que les gens préfèrent en général et ça fait pas de mal.

    Il paraît que c’est justement la seule huile contenant un gras saturé considéré comme « bon » pour la santé 😉
    En fait le corps parvient à l’assimiler correctement contrairement aux graisses saturées habituelles. C’est une exception en diététique. En Australie, l’huile de coco est d’ailleurs recommandée pour les sportifs.

    Aimé par 1 personne

  4. Pour un belge pur souche, ça ne doit pas être de vraies frites si elles sont cuites dans de l’huile de coco^^. Mais c’est à tenter, ça doit être intéressant comme goût.
    Je sais que c’est l’unique corps gras pour la cuisson dans pas mal d’îles du pacifique en effet.

    J'aime

    • comme de toute façon, tu dois en être réduite à faire tes frites avec de la patate douce….
      et on a déjà en europe, sous le nom de végétaline; elle est simplement hydrogénée, et me sert de beurre végétal économique ou de gras à saponifier
      mais pas question de gacher des bintjes avec une telle horreur!!! je ne pourrais plus regarder en face le roi Phillipe

      J'aime

      • Rire ! C’est vrai que j’ai goûté des sweet potatoes chips ! Et j’avoue que j’aime bien aussi. Limite plus que leurs frites « normales » d’ici, qui n’ont rien à voir avec les frites du nord de la France et de la Belgique.
        C’est une excellente idée la végétaline pour les savons, dommage que ça n’existe pas en Australie ! Quoique ça ne me manque pas en fait, j’ai eu un traumatisme à propos de cette huile^^ Je l’a trouve infâme au goût et elle m’avait rendu malade étant petite.

        J'aime

    • A cause des restrictions d’eau dans la majeure partie du pays en été et de la sécheresse annuelle qui survient de plus en plus à certains endroits. Les australiens dès leur enfance apprennent à ne pas gâcher l’eau et même se restreindre selon où ils vivent. J’ai dû prendre des douches de 2min en coupant l’eau à chaque geste pendant 3 mois d’ailleurs. Donc trouver un bain dans une salle de bain australienne ce n’est pas courant et je les traumatiserai si je disais que j’en prend^^.

      J'aime

      • Ah oui, du coup je comprends mieux. Moi qui ai toujours considéré l’Australie comme un pays rêvé, ça fait un défaut majeur pour l’espèce d’amphibien de salle de bain que je suis !

        J'aime

    • Pas tant les douches longues que les bains, oui ! Mais je t’avoue qu’après 4 ans en Suède (qui a pas mal d’eau aussi, d’ailleurs) j’avais pas très envie d’aller au Canada 🙂
      Bon du coup, la Bretagne c’est bien aussi (et mouillé toujours) même si c’est moins exotique…

      J'aime

  5. 4 ans en Suède, ça a dû être une magnifique expérience !
    La Bretagne a quand même beaucoup de charme, j’adorais y aller étant petite. Pis c’est toujours mieux que la Picardie où non seulement il pleut tout autant que par chez toi mais en plus les paysages sont rarement intéressants voir pas terribles 😀

    J'aime

    • C’était génial la Suède, oui. En fait je suis rentrée pour des raisons professionnelles, mais c’est un pays qui me manque beaucoup.
      La Bretagne c’est sympa aussi. Quand à la Picardie errrr… j’ai découvert cet hiver en long et en large, et effectivement ça ne m’a pas laissé un souvenir impérissable 😉

      Aimé par 1 personne

  6. Pour tes cheveux, c’est un des effets pervers de l’huile de coco pour les cheveux secs. En effet elle contient de l’acide laurique qui assèche certains cheveux^^
    Donc à utiliser avec parcimonie^^

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup pour l’info Cheveux au vent et bienvenue sur le blog 😉

      Ah bah je ne l’utilise plus jamais sur mes cheveux même^^ Je suis en train de rattraper péniblement le carnage de seulement deux applications d’huile de coco…

      C’est sûr que je vérifierai soigneusement à l’avenir la concentration d’acide laurique (ou acide dodécanoïque) des ingrédients que j’utiliserai. Dommage que mes cheveux ne supporte pas cet acide, c’est justement lui qui fait que l’huile de coco est plus adapté pour les cheveux normalement^^.

      J'aime

  7. Coucou, j’ai trouvé ton article intéressant, à l’inverse je trouve que l’huile de coco est vraiment un indispensable, me concernant…hein. Par contre je ne pense pas qu’il soit hydratant mais plutôt nourrissant.. je n’ai pas encore essayé le beurre de karité, mais ton article m’a bien donné envie d’essayer 🙂 je vais voir.
    Voici mon article concernant juste l’huile de coco et les premiers vertus que je lui ai trouvé et biensûr pourquoi je le considère comme un indispensable :

    http://lacocotteenpapier.com/2015/05/28/lhuile-de-coco-mon-indispensable/#more-68

    Je pense que l’huile de coco est vraiment un argument de taille concernant pour des personnes qui voudrait commencer à passer sur du slow cosmétique, car il est facile à obtenir sans avoir à commander sur internet et aussi pour ses multiples propriétés.

    Bonne journée 🙂

    J'aime

    • Bonjour !

      En fait aucune huile végétale n’est vraiment hydratante, elle préserve juste l’hydratation et nourrit en même temps. 🙂
      Pour l’huile de coco, l’action est moins nourrissante qu’une huile comme celle d’avocat par exemple mais elle pénètre mieux. Donc elle est censée être plus « hydratante » car plus en affinité avec la peau pour retenir l’hydratation.
      C’est de ma faute s’il y’a confusion, j’ai utilisé ce terme qui n’est pas vraiment approprié.

      L’huile de coco, il faut toujours faire un test au préalable sur les cheveux et le visage : si on est sensible à l’acide laurique (j’ai écrit un article à ce sujet), ça peut être en effet une catastrophe sur les cheveux et cette huile est normalement comédogène sur le visage.

      Mais si ça convient, c’est vrai que cela peut devenir un vrai indispensable 🙂
      Je te souhaite une excellente journée et merci pour le lien !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s