Et la saga du savon continue : apaiser et résorber l’eczéma et autres problèmes cutanés.

Aujourd’hui, ce sera un mini comeback sur un sujet que j’avais rapidement abordé mais pas du tout approfondit : prendre soin d’ une peau abîmée, souffrant d’eczéma, d’allergie et peut-être même de psoriasis (à confirmer encore à l’heure actuelle). J’avais commencé déjà à réfléchir à cet article lorsque j’ai rédigé celui sur le savon pour les cheveux. En effet dans celui-ci, j’assurais que le savon comme shampoing pour ma tignasse n’était pas une grande réussite et là-dessus je ne change pas d’avis. Par contre, j’avais aussi rapidement mentionné que le savon saponifié à froid et surgras pouvait faire des miracles sur la peau (en dehors du nettoyage du visage que je n’approuve pas franchement^^). Et c’est là-dessus que l’on va s’ intéresser.

Je ne sais pas si vous vous souvenez que j’avais fait tester le bicarbonate de soude comme déodorant à un proche qui a fait par la suite une réaction violente et très rapide. Et quand je parle de réaction violente, j’avoue que c’était malheureusement assez inimaginable : il avait en effet la peau craquelée, desséchée et même à sang en à peine quelques applications. C’était terrible et ça a duré des mois. Malgré des crèmes de pharmacie type homéoplasmine, il ne parvenait pas à se débarrasser de ce problème qui ne faisait que s’atténuer sur le moment pour ressurgir de plus bel quelques jours plus tard. Et cela ressemblait assez à un psoriasis.

Je peux vous dire honnêtement que je m’en suis bien voulue et que c’est une belle preuve que le naturel n’est pas à prendre à la légère. Même avec des produits soi-disant inoffensifs et prônés par le grand nombre. Voici par ailleurs la solution pour les aisselles très sensibles que j’utilise à présent avec succès depuis 5 mois et qui ne provoque aucune réaction de ce genre. Je ne conseille plus le bicarbonate comme déodorant à présent.

Donc, il a fallu réfléchir à trouver une sorte de routine de soin simple, ultra douce et naturelle qui allait atténuer plus durablement cela. Et j’ai enfin trouvé ce rituel qui a permis de soigner la peau très abîmée de Monsieur avec succès, youhou ! Et il s’adresse aussi à l’eczéma et je pense peut-être même au psoriasis quoiqu’il existe des solutions sûrement mieux appropriés à ce sujet (Je remercie par ailleurs Gobelalune pour son témoignage et ses remèdes naturels).

Je vais vous livrer le protocole en deux articles car il se compose de deux partis bien distincts. L’article ici présent serez bien trop long sinon :D.


Vous êtes prêts ?

– Dans un premier temps, tout se passe en priorité lors du nettoyage de la peau. Et le produit principal, aussi étonnant que cela puisse paraître, c’est juste du savon. Mais pas n’importe lequel : un savon saponifié à froid artisanal, surgras et contenant un maximum de lait d’avoine, de chèvre ou d’ânesse. Vous savez, le genre de savon qui mousse pas bien en fait mais qui laisse un film protecteur sur la peau. Et pour le test, j’avais en ma possession ce savon au vrai lait de chèvre hérité de mon passage à la ferme et dont voici la composition pour vous aidez un peu:

C360_2014-12-16-18-01-28-549modif

« Contient un tiers de lait de chèvre, huile végétale saponifiée, huile essentielle, sucre, glycérine, colorant naturel ». Alors pour l’huile essentielle c’est selon les savons (celui que je possède actuellement n’en contient pas et c’est donc un savon qui convient parfaitement pour les enfants), les colorants sont alimentaires et bien naturels. 

Donc vous privilégiez essentiellement ce type de savon pour vous laver la partie affectée ou tout le corps, à vous de voir. Et bien rien que ce simple geste, cela va grandement améliorer les choses. En effet, au bout de deux mois de lavage avec ce savon spécifique et rien d’autre, Monsieur a enfin retrouvé une peau normale et n’a plus eu d’irritation ou de réaction quelconque. Juste ça, c’était assez incroyable. Donc le choix du savon est en fait crucial.

IMG_20141125_152433En ce qui me concerne, ma peau  à tendance allergique (elle produit souvent des plaques rouges qui démangent après la douche) n’a fait également aucune réaction et ressort douce. Je n’ai pas non plus eu les mains sèches depuis plusieurs mois en combinaison avec un peu d’huile de coco de temps en temps.

Le conseil en plus : j’ai ici un savon au lait de chèvre mais un savon au lait d’avoine fonctionne tout aussi bien !

L’astuce en plus : pour trouver un savon de ce genre et de qualité, n’hésitez pas à aller voir du côté des petits producteurs, des passionnés ou même à faire vous-même votre savon. Certaines marques labellisées bio proposeront des savons de qualité mais peut-être pas assez concentré en lait, posez alors les questions auprès du fournisseur. Car j’avais déjà essayé des savons au lait d’ânesse bio auparavant et qui s’étaient révélés finalement encore trop asséchant pour moi : ici cela n’a vraiment rien à voir en terme de résultat.

Le meilleur c’est que ces savons se révèlent en général peu chers pour d’aussi bons résultats : en dessous de 5 euros en général le pain. Et c’est rare que ce soit plus.


– Ensuite si vous avez une plaque de sécheresse ou de l’eczéma, appliquez à la sortie de la douche du lait ou de la crème d’avoine maison sur la partie infectée. Vous laissez poser 20min puis vous rincer à l’eau froide.

[Vous pouvez également prendre des bains contenant du lait d’avoine comme pour les tout-petits atteints d’eczéma, voici la méthode. Mais si votre problème se situe au niveau des aisselles ou des mains, utilisez juste le savon spécial et trempez de temps en temps vos mains dans un grand bol de lait d’avoine.]

IMG_20150314_132217

Crème d’avoine et savon surgras artisanal : le combo gagnant !

– Séchez en tamponnant soigneusement avec une serviette douce et bien propre. Ne laissez surtout pas sécher à l’air libre, cela empire le problème.

L’astuce de la survivor : S’il s’agit des aisselles, j’ai le regret de dire qu’il ne faudra mettre aucun déodorant durant la période de soin^^. C’est ce détail qui a largement accéléré la résolution du problème. Dans ce cas là, portez des vêtements amples en fibres naturelles (surtout pas du coton par contre) ou des tissus spécialisés pour les sportifs qui évacuent la transpiration. Ce sera beaucoup moins difficile à vivre et il n’y aura ainsi pas de macération. Et puis quand on est en période de crise, je ne pense pas qu’on ai envie de mettre ce genre de chose sur la peau à vif. Lorsque vous verrez une nette amélioration, essayez à petite dose du vinaigre blanc ou un déodorant naturel spécial peau sensible sans pierre d’alun ou de bicarbonate de soude qui peuvent irriter. Et jetez votre ancien déodorant.

Voilà pour la première étape !

La suite aura lieu au prochain article et concerne en fait une recette simpliste de baume « spécial eczéma » à appliquer sur la peau meurtrie 😉

*Voici la page officielle de la petite ferme qui produit ces savons de très bonne qualité si cela vous intéresse d’avoir plus d’informations à ce sujet. Je vous rassure, comme ils ne produisent et vendent qu’en Australie, aucun risque de publicité ou sponsoring derrière^^. Ah par contre c’est en anglais, désolée.

Publicités

3 réflexions sur “Et la saga du savon continue : apaiser et résorber l’eczéma et autres problèmes cutanés.

  1. 1/3 de lait dans un savon à base castille ( mais probablement durci au coco), déjà formulé surgras, c’ est déjà moins agressif
    et ça me rappelle un savon exfoliant que je faisais en mélangeant du savon liquide de lin avec de l’ huile de table ( efficace contre le psoriasis de feue Edith)

    Aimé par 1 personne

  2. Super sujet encore et qui tombe à pic pour moi en ce moment!
    Oui oui j’ai eu le malheur de tester un rouge à lèvre à la compo pas clean et réaction directe. Mes lèvres ont gonflé, se sont ulcéré avec de l’eczéma tout autour des lèvres. Un régal….Ca m’apprendra!

    J’ai utilisé un savon artisanal au lait d’avoine justement (de la marque Le Simple, j’en ai parlé dans mon dernier article). Que j’utilise pour le corps. Là je désinfectais avec. Puis je me suis fabriqué un baume traitant à base d’huile végétale de coco (hydratation)+ HE de lavande fine (cicatrisation) + HE de tea tree (désinfection). Je continue encore et je finis la nuit par mettre uniquement du beurre de karité en grosses couches.
    J’ai du coup aussi utilisé ce baume pour 2 petites plaques d’eczéma que j’avais sur les joues (liés à un état de grande fatigue et de stress – youpi).
    Résultat : j’en suis venue presque à bout (ça fait 2 semaines que je traine ça), je n’ai plus que quelques croutes aux commisures (hum instant glam).

    Pour le bicarbonate, c’est la première fois que j’entends ça! Mon déo maison en contient justement et pourtant j’ai aussi la peau sensible (de tout le corps d’ailleurs).

    Très intéressée par ton prochaine article du coup!

    Aimé par 1 personne

    • Tu as eu de très bons réflexes ! 😉
      Le savon Le Simple à l’air excellent en effet au vu de sa composition. L’huile de coco et le beurre de karité sont également des valeurs sures. J’utilise d’ailleurs l’huile de coco comme huile principale pour le baume, héhé !
      C’est super que tu ai trouvé une aussi bonne routine pour ton eczéma et que tu parviennes vite à le résorber ! Sinon je comprends ton désarrois avec l’infection située sur le visage, notre fierté en prend toujours un bon coup ! 😀

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s