Concocter sa propre vaseline au naturel et sans prise de tête.

Depuis que je voyage et vis dans des pays anglo-saxons, j’ai remarqué un truc assez étonnant sur les étalages des supermarchés : on y vend plusieurs marques de vaseline (ou gelée de pétrole pour nos amis Québécois) au rayon des soins de bébé. Oui, oui, pour les bébés. Cela change de l’idée qu’on puisse s’en faire en France ou en Belgique, hein ? 😀

Alors honnêtement, j’ai commencé à me poser des questions. Franchement, à quoi peut bien servir de la vaseline pour un tout-petit ? Je connaissais l’astuce pour les lèvres gercées grâce à l’homéoplasmine (qui contient en effet et malheureusement de la vaseline, dommage) mais j’avais du mal à m’imaginer d’autres utilisations. Et après recherches et questionnements auprès des gens, j’en ai découvert en fait des tas ! C’est simple, les anglo-saxons en utilisent pour tout^^. Et surtout les femmes de ces pays qui en ont fait un ingrédient de beauté polyvalent et original. L’idée m’a ainsi bien plut d’avoir à disposition un baume super riche (encore plus que le beurre de karité) et protecteur aussi polyvalent. Car même si j’adore le beurre de karité, parfois on a besoin d’un produit plus gras et qui laisse un film plus durable. Comme pour soigner une plaque de sécheresse sur la joue ou la main par exemple.

Sauf que. Il existe un énorme soucis et pas des moindres, c’est quand même la nature du produit. Un dérivé de pétrole, franchement ça ne laisse pas rêveur. Encore moins quand on pense que cela va toucher la peau d’un tout-petit.

Mais heureusement que l’on peut en fait bénéficier d’un produit équivalent et totalement naturel, avec peu d’ingrédients et facile à faire !

_______

Voici donc la recette d’une vaseline maison bien plus saine :

Deux cuillères à soupe rase de cire. Pour obtenir le film protecteur et le glissant du baume. Il est possible d’utiliser de la cire d’abeille ou toute autre cire végétale comme celle de soja.

90 gr ou 1/2 cup d’huile d’olive. Une huile robuste (elle s’oxyde peu) et bien riche, elle est ainsi la plus adaptée avec celle d’avocat mais reste cependant moins chère et plus simple d’accès.

Optionnel/deux capsules de vitamine E ou 10 gouttes. C’est mieux d’en ajouter ici car la vitamine E va aider à soigner la peau et la renouveler. Surtout si vous avez prévu de l’utiliser essentiellement sur une peau meurtrie. Mais le baume marche aussi sans, donc ce n’est pas la fin du monde si vous en avez pas^^.

Conseils importants et survivalistes/Désinfecter auparavant tous les contenants et ustensiles avec de l’eau bouillante. Et avoir un gant de cuisine pas loin parce que ça brûle les doigts quand on veut verser le résultat dans le pot^^. Il vous faudra enfin une poêle, un bol, une cuillère à soupe, une baguette ou un couteau (pour mélanger dans le pot) et enfin un pot d’une capacité de 100ml de préférence. Pour mesurer l’huile, vous pouvez remplir auparavant le pot choisi au 3/4 d’huile, vous aurez ainsi la place pour ajouter la cire. Donc finalement les mesures s’adaptent à la capacité du pot en fait.


 Maintenant la procédure en images :

IMG_20150423_151023

IMG_20150423_151431

IMG_20150423_151613

IMG_20150423_151745

IMG_20150423_153209

Récapitulatif : On met à fondre la cire au bain-marie. Une fois celle-ci totalement fondue, on y ajoute l’huile d’olive et on mélange doucement pendant 2-3 minutes pour qu’elle se mêle bien au reste. On verse ensuite dans un pot hermétique (style ceux à confiture) en ajoutant la vitamine E si on l’a décidé (on mélange bien à ce moment-là d’ailleurs, afin que la vitamine E soit correctement diluée), on patiente 20 min environs puis on mélange bien à même le pot afin que le résultat final soit homogène par la suite. La dernière photo montre la texture du baume après les 20 min d’attente.

Le résultat final est un baume plus solide et avec une jolie couleur vert pâle selon la cire et la couleur de l’huile. Un prochain article arrivera vite afin de vous donner toutes les utilisations possible que j’ai découvert à ce jour (et pas seulement dans le domaine des soins cutanés) ainsi que la texture du baume que j’ai obtenue et ce que cela offre comme rendu sur la peau.

Astuce de la survivor : Une huile d’olive première pression à froid et vierge est bien entendue la bienvenue. Si elle est bio, c’est même parfait. 

Publicités

7 réflexions sur “Concocter sa propre vaseline au naturel et sans prise de tête.

    • Hé hé ! Toutes mes utilisations sont dans un prochain article mais oui, je l’utilise déjà comme baume à lèvre ! Et en effet si je le souhaitais, ça pourrait très bien être un gloss ou un baume teinté.

      J'aime

  1. Ah tiens c’est marrant, je fais déjà ça depuis pas mal de temps depuis que j’ai découvert le beurre de noyaux d’avocats ou de mangues, j’avais pas encore pensé à l’argument « remplace la vaseline efficacement » lol ! J’en fais pour des personnes de mon entourage qui ont des problèmes cutanés, notamment de l’eczéma, et c’est très apaisant 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Ah oui, c’est vrai que l’on peut y faire macérer des noyaux auparavant ! Je l’avais lu sur ton blog en plus, j’oublie vite, la honte. Je faisais ça directement avec de l’huile d’avocat quand j’étais en France, par flemme^^. Mais ici l’avocat est cher alors j’évite maintenant et l’huile d’olive marche tout aussi bien.
      J’ai encore utilisé le baume il y’a une semaine car j’ai fait justement une réaction cutanée qui ressemblait à de l’eczéma sur le visage… Nettoyage doux à la tisane de camomille, suivi d’un masque de bouilli d’avoine pendant 30 min puis vaseline maison : En à peine 4 jours (avec ce protocole tous les jours) plus rien !
      Si ça peut aider ton entourage. 😉

      J'aime

      • Meuh non pas la honte, c’est pas grave :p ces recettes se transmettent de bouche à oreille de druide et *zut, c’est pas le bon texte* haha.
        L’autre fois, j’ai fait un mélange huile d’avocat/macérât de noyaux d’avocat dans de l’huile d’olive : apparemment du tonnerre contre l’eczéma !

        Merci beaucoup pour le protocole, je passerai le message à qui de droit (ou d’intérêt plutôt :p) !

        Aimé par 1 personne

  2. hello merci pour ta super recette ! 🙂
    2 c à soupe rase ça fait combien de gramme stp ? parce que suivant les cuillères c’est différent 😉 est-ce que je peux faire moitié olive et moitié coco?

    J'aime

    • Hi Ingrid !

      2 cuillères à soupe rase donnent 20 grammes environ. Ce n’est pas grave si 1 ou 2 grammes de plus ou de moins entrent dans cette recette, elle ne sera pas ratée pour autant ;).

      Par contre pour l’huile de coco, elle se durcit en dessous de 26 degrés donc ton baume sera malheureusement trop dur avec les 2 cuillères rase de cire. Il te faudra alors que 10 grammes de cire. Pour le reste je ne sais pas ce que cela donnera comme résultat, ce sera peut-être pas aussi protecteur et gras mais ça vaut le coup de tenter. Ce ne sont pas de grosses quantités ici donc ce ne sera pas une énorme perte au pire. Et même si le baume n’est pas parfait avec la coco, tu pourras quand même l’utiliser pour d’autres utilisations.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s