Le savon de castille, le second couteau-suisse des intrépides !

Les pays anglo-saxons n’ont pas fini de me surprendre (en bien ou pas^^). Il faut dire qu’ils sont assez créatifs. Surtout dans leur conception du sain ou naturel, ça fait un peu peur en comparaison avec l’Europe. On peut non seulement trouver de tout et n’importe quoi mais en plus ça se renouvelle régulièrement. Et donc il en découle plein d’effets de mode, finalement assez sympathiques à observer. Et une mode qui a émergé parmis tant d’autres depuis quelques années, c’est l’idée du pain de savon surdoué qui peut tout faire. Et ce n’était pas pour me déplaire vu que mon objectif dans la vie c’est de faire au plus simple et au plus efficace.

Donc il fallait à tout prix que je teste ça, vous vous en doutez bien ! Surtout que j’avais planifié un long périple pleins de péripéties (assez imprévus ceux-là^^) entre le Québec, les Etats-Unis, la France puis enfin l’Australie côté est. Et j’avoue que cela nous a vraiment bien aidé. Alors par contre attention, tous les savons saponifiés à froid ne peuvent s’utiliser ainsi. Je reviendrais par ailleurs là-dessus*.

Mais auparavant, je vais m’attarder sur le choix du savon que j’ai utilisé et ce qu’en dit la marque (c’est assez épique^^).

C360_2015-05-08-15-14-31-696

Bon alors déjà, ça commence assez lourd avec comme slogan « Magic all-in-one » et le fait qu’on utilise l’expression « Dr » alors que le monsieur ne doit pas être du tout un docteur, hein. Ah… les anglo-saxons et l’art d’être humble dans leur publicité. Et maintenant il est censé faire 101 choses… Outch mes neurones. Bon, sinon le concept est simple : il s’agit d’un savon saponifié à froid à partir d’huiles végétales, biologiques et qui est censé reproduire le procédé ancestral de la fabrication du savon de Castille. Sauf qu’en fait il n’y a pas d’huile d’olive dedans. Cherchez l’erreur… Heureusement que le terme « Castille » ne regroupe pas forcément l’utilisation de l’huile d’olive dans le procédé de fabrication aujourd’hui. Par ailleurs en ce qui concerne la composition, elle est étonnamment très honnête même si l’huile de palme y figure malheureusement. Enfin, ce savon est simple à trouver au Canada ou en Australie en plus d’être à un prix raisonnable.

Réflexion sûrement inutile : Je me demande si le terme « Castille » ne nomme pas tout simplement tous les savons saponifiés à froid au sein du CommonWealth…

Il est aussi possible d’en obtenir sous forme liquide, ce qui est assez pratique pour certaines utilisations qui ont besoin d’être diluées auparavant.


Voici les utilisations qui, au bout d’un an de tests, se sont révélés réellement efficaces et pratiques :

C360_2014-09-16-13-35-33-803– Dentifrice : Étrangement le goût de ce savon n’est pas vraiment prononcé et donc on s’y fait très vite. Il suffit aussi de le choisir à l’huile essentielle de menthe, d’eucalyptus ou encore de tea-tree pour que cela soit plus agréable. On évitera donc la version à la lavande ou à la rose qui perturbe pas mal^^. Les dents sont bien propres ensuite et les gencives sensibles assez contentes.

– Gel de rasage : C’est simple, cela marche super bien ! On se lave et on se rase en même temps^^. Plus sérieusement, Monsieur se rase uniquement avec ce type de savon désormais, bien plus économique. [Et là si vous voulez me faire du mal, vous pouvez rebondir sur le fait que du coup il utilise du savon sur son visage. C’est pas faux^^. Mais bon c’est toujours mieux qu’une mousse chimique inutile. Et heureusement qu’il peut se le permettre avec sa peau qui n’a jamais connu l’acné et une barbe qui pousse tous les 4 jours.]. Je réfléchis à un baume de rasage à base d’argile d’ailleurs.

– Après-shampoing démêlant : Cet article explique en détail comment procéder. Quoiqu’un savon surgras serait bien plus indiqué, là ça marche moins bien.

– Savon à lessive : Franchement cela sauve la vie en plein voyage. Très pratique pour la lessive à la main notamment.

– Savon corporel : En même temps, c’est sa première fonction :D. Ce qui est agréable c’est que ça mousse vite et abondamment.

Savon à  mains : Même chose.

– Déodorant (quand on a vraiment rien^^) : Le principe est de frotter le pain sur aisselle humide et une pellicule se déposera. Alors c’est bien pour dépanner mais ce n’est pas vraiment fiable sur du plus long terme.

– Savon de nettoyage (sous forme liquide uniquement) : On peut en effet très bien l’utiliser pour nettoyer les surfaces et même les vitres.

_______

Par contre, ce sera un gros NON pour :

– Le shampoing : Cheveux gris pendant deux semaines. Véridique.

– Le visage (si utilisé pur) : Pour plus d’explications, c’est ici 😉

– Savon vaisselle : Cela laisse une pellicule « glissante » sur les ustensiles. Pratique quand on veut casser ses bols ou assiettes…

– Bain de bouche : Nan mais sérieusement, tant qu’à avoir un goût de savon dans la bouche, autant que cela serve vraiment et lave au moins les dents…


Alors maintenant mes impressions sur ce savon (et cette marque) en particulier

Et bien ma foi, j’en ai été très contente pendant mes voyages. C’était super pratique, transportable, multifonction et avec une composition très correcte de plus. La bonne surprise a aussi été qu’il s’est révélé économique car il s’use lentement et mousse beaucoup. Mon seul regret fut l’épique fail pour le shampoing. Heureusement que j’étais une adepte des shampoings solides maisons.

Cependant, j’ai eu un soucis sur une utilisation à plus long terme : ma peau sensible a commencé à ne plus le supporter. Ironique, hein ? C’est censé être pour les peaux sensibles (j’utilisais celui sans huile essentielle la dernière fois) mais la mienne produisait au bout de 4-5 mois des plaques après chaque utilisation. Aujourd’hui, je pense que c’était simplement dû au choix des huiles utilisées (notamment celle de coco) et au fait qu’il n’y a pas de taux de surgraissage important. Très peu de consommateurs se sont plaint à ce sujet, je suis vraiment un terrible cobaye^^.

*Le conseil d’une survivor : 

Tout savon de Castille peut devenir un savon tout usage s’il contient ni colorant ni surgraissage important. En effet, il risquerait sinon de graisser vos habits ou de les colorer. Donc cette marque n’est pas la seule alternative, rassurez-vous. Le véritable savon de Marseille est également capable de faire tout ça mais il se révèlera un peu moins efficace (testé par moi-même). Enfin, en ce qui concerne le savon d’Alep, évitez sur les vêtements clairs ou comme déodorant car il est coloré en son centre et risque de laisser des traces verdâtres un peu partout en plus d’être un peu agressif pour un contact trop prolongé.

Le mot de la fin : Il est également tout à fait possible de fabriquer son propre savon de Castille maison. Si vous souhaitez l’utilisez de manière aussi polyvalente, il faudra simplement évitez d’ajouter des colorants, des huiles trop teintées naturellement et utiliser un faible taux de surgraissage.

Publicités

11 réflexions sur “Le savon de castille, le second couteau-suisse des intrépides !

  1. Bonjour Nouillémie, encore un super article comme toujours ! Étant sur pas mal de groupes anglophones pour ce qui touche au naturel, et notamment le no poo (lorsque j’ai entrepris cette démarche, en juillet 2012, il y avait peu de sources francophones, mais beaucoup d’anglophones, par contre), tout ce qui s’écrit sur le fameux Dr Bronner’s ne pouvait pas m’échapper. Du coup, j’ai testé et commandé une version liquide sur Amazon (celle à l’amande douce, qui sent très bon). Et je confirme la plupart de tes constats, notamment qu’en « shampoing », même dilué, il vaut mieux oublier, cheveux poisseux assurés chez moi. Et tu n’es pas un cas unique, au bout d’un moment, ma peau ne l’a pas supporté non plus, plaques et démangeaisons au rendez-vous. Mais c’est vrai que même les meilleurs savons sont vite asséchants et sensibilisants sur ma peau, à mon grand regret (ça m’a permis de découvrir l’efficacité du water only corps-cheveux, ceci dit). Mais c’est un excellent nettoyant multi-usages et je n’ai pas regretté mon achat, même si je n’en ai pas repris depuis, je fais mon propre savon liquide à partir de pains de savons d’Alep avec un petit ajout de vinaigre de lavande et de sirop d’agave pour le rendre moins alcalin et plus hydratant. Bref, après ce petit retour personnel, grand merci pour cet article qui m’a permis de découvrir des utilisations que je ne connaissais pas encore.

    J'aime

    • Bonjour Florence et merci !
      Le no-poo étant une tendance typiquement anglo-saxon à la base, c’est vrai qu’au début il existait peu d’informations à ce sujet pour les francophones.
      La marque Dr Bronner est une sacrée référence chez les adeptes du naturel anglo-saxons, c’est fou à ce point là. C’est même souvent cité dans des recettes de no-poo, alors que franchement c’est pas vraiment une réussite pour laver les cheveux. Ils y’en a même qui poussent le vice à mélanger lait de coco et savon de Castille liquide. Mais ils font comment pour ressortir avec les cheveux propres ?! Déjà que seul ça offre des cheveux soit grisâtres, soit poisseux à la sortie comme tu l’affirmes. J’ai pû goûter aux deux en effet :D.
      Comme tu fais ton propre savon à présent, peut-être que tu peux tenter directement avec celui-ci pour les utilisations que tu ne connaissais pas ? Quoique le sirop d’agave, ça marche peut-être moins bien pour nettoyer les habits ou les surfaces^^
      En tout cas ça me rassure pour la sensibilité de la peau au bout de quelques temps, je pensais que j’étais la seule à la fin. Mais de toute façon je n’utilise pas ce genre de savon un peu trop « sec » quand je ne voyage pas, je privilégie des compositions avec un bon taux de surgraissage.
      Pour le vinaigre de lavande, tu le fais toi-même également ? 🙂

      J'aime

      • Le vinaigre de lavande, je ne le fais pas moi-même, j’ai la chance d’avoir dans ma rue une droguerie qui vend les produits La Grange aux Herbes (bonne qualité, certifiés Nature & Progrès), j’ai découvert leur vinaigre de lavande qui est vraiment extra en recherchant un soin répulsif anti-poux pour mon fils. Et ensuite, je m’en suis servi pour rééquilibrer le pH du savon liquide, suite à un commentaire de Chamane que j’avais lu suite à je ne sais quel article sur un blog, et qui conseillait d’ajouter une cuillère à soupe de vinaigre au savon liquide pour en faire un shampoing. Le sirop d’agave, c’est pour un peu d’hydratation en plus. Pour les vêtements, je fais le même savon en poudre que je transforme en liquide en ajoutant de l’eau avec un mixeur, à température ambiante, mais sans sirop d’agave, c’est sûr 😉. Je testerai effectivement ce que je ne connaissais pas avec l’une ou l’autre des versions !

        J'aime

    • Oui, les produits ont l’air en effet de grande qualité !
      Ton shampoing au savon fonctionne mieux du coup avec le vinaigre de lavande au fait ? 🙂
      En tout cas merci pour tes précisions Florence.

      Et merci aussi à Chamane pour l’idée de l’ajout de bicarbonate !

      J'aime

      • Comme je suis au water only la plupart du temps (juste un no-poo toutes les cinq semaines, le reste du temps, que de l’eau), je n’ai pas encore pu le tester, je m’en sers surtout comme savon liquide pour les mains et en « gel douche » de temps à autre. Mais je vais tenter bientôt et je ferai un retour. Je vais aussi essayer une version où je vais mélanger ma poudre de savon à du thé vert ou noir, en plus de mon ajout de sirop d’agave en soin hydratant, j’aurais comme cela mon « rinçage acide » inclus avec le savon, façon 2 en 1 (c’est l’idée, sinon autant utiliser directement le savon solide et terminer par un rinçage ou une application de miel en guise d’après-shampoing), comme mes cheveux préfèrent grandement le thé à l’eau vinaigrée, je pense que ce sera encore mieux 😉

        Aimé par 1 personne

    • normalement, le véritable savon castille est un savon d’ huile d’ olive ( mais on peut employer l’ oleisol, les oliviers souffrant d’ une épidémie…) à la potasse caustique ( potassium hydroxyde), puis déglycériné à la saumure
      celui du dr Bronner ( célèbre charlatan de foires du début XX° siècle) relève plus du savon de marseille redissous à l’ eau chaude…

      Aimé par 1 personne

      • C’est clair que ce n’est pas le côté marketing de la marque qui m’a fait acheter le savon…
        Juste qu’il se trouve que du savon de Marseille en Australie, ça n’existe pas où j’ai vécu/voyagé. Je n’ai pas vu de vrai savon d’Alep non plus d’ailleurs. Les Australiens prônent surtout les savons au lait de chèvre, le Dr Bronner et quelques savons artisanaux du coin à base de coco hydrogéné (qui ont OBLIGATOIREMENT un colorant ou un ingrédient qui fait qu’on ne peut pas en faire un tout usage.). Mais ils sont bien, fait-main et vraiment pas chers cela dit. Et ça me revient même moins cher d’en acheter que d’en fabriquer, tout en faisant plaisir aux petits fabricants locaux passionnés…

        Anecdote : Alors qu’en France, le concept du shampoing solide à base de tensio-actif est plutôt répandu (peut-être grâce à Lush et à Aroma-zone) les anglo-saxons eux ne comprennent pas qu’un shampoing solide peut être autre chose qu’un pain de savon… Pourtant ils ont Lush aussi ?!

        J'aime

  2. Eh eh ! Couteau suisse, c’est clair ! J’utilise mes savons maison (ou savons achetés ou savons d’Alep, parce j’ai parfois envie de changement) pour presque tout : nettoyer mon visage, mon corps, comme shampoing, comme dentifrice…. la semaine dernière, je m’en suis même servi pour nettoyer un placard dans ma salle de bain (la flemme d’aller chercher mon produit nettoyant sous l’évier).
    Quant à mon savon liquide, que je fabrique également, je l’utilise comme base de shampoing, comme gel douche, comme base pour mon liquide vaisselle.
    Bref, ça sert à tout le savon !!!!
    Bises

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s