Le baume solaire et solide des baroudeurs en herbe.

Oh là là, ce n’est pas très sérieux tout ça ! Vous proposer une recette de crème solaire en stick en plein milieu du mois d’Août, ce n’est pas l’idée la plus fine que j’ai pu avoir. J’en avais parlé il y’a plusieurs semaines à présent, lors de l’article sur une crème solaire minimaliste, et depuis j’ai malheureusement eu des contre-temps (notamment celle de ne pas retrouver la photographie qui est en plus d’une qualité douteuse^^)… Et comme c’est l’hiver par chez moi, je n’y pensais pas vraiment. Au pire elle servira pour l’année prochaine, tout n’est pas perdu !

Ce baume solaire solide est très pratique à transporter, convient bien aux enfants car ludique et il est également légèrement waterproof ! Il faudra bien entendu en ré-appliquer après la baignade mais il résiste quand même assez bien pour protéger la peau durant celle-ci. Le plus simple est de préparer le baume solide puis de le couler dans un étui à déodorant vide mais un moule de 80 gr, comme pour le shampoing solide personnalisable, conviendra très bien aussi !

_______

Comment préparer un baume d’environ 100 gr :

– 3 cuillères à soupe ou 30 gr d’huile végétale de votre choix. Cela peut être de l’huile de coco, d’olive (si vous n’avez pas de réaction acnéique envers), de macadamia, d’avocat, de sésame, de macérat de carotte, de jojoba, de pépins de raisin ou encore de pépins de framboise (protection solaire naturelle haute).

– 3 cuillères à soupe ou 30 gr de beurre végétal. Les plus agréables pour ce baume sont le karité, DSC_0533l’avocat ou le cacao. Cela apporte la texture solide et fondante ainsi qu’un soin nourrissant.

– 3 cuillères à soupe ou 30 gr de cire d’abeille ou végétale (éviter celle de cera bellina ou de riz qui sont trop souples). Indispensable dans cette recette car elle apporte la dureté et le côté légèrement waterproof.

– 1 cuillère à soupe d’oxyde de zinc. On peut également augmenter la dose à 1 cuillère à soupe et 1 cuillère à café. Il s’agit de la protection solaire minérale principale qui renvoit les UV. A hauteur de 20%, elle offre à elle seule un indice de 25 à 30. Ne pas dépasser les 20% au fait.

– Une demi cuillère à café ou 2 capsules de vitamine E. Un anti-oxydant utile pour préserver la recette mais aussi et surtout la peau. Si vous en avez pas, il est quand même possible de faire cette recette sans. C’est surtout un bonus très utile.

La méthode de préparation est toute simple : On fait fondre au bain marie tous les ingrédients sauf l’oxyde de zinc et la vitamine E. Une fois la mixture fondue, on ajoute hors du feu le zinc et la vitamine E, on mélange bien et plus qu’à transvaser dans le stick ou le moule ! Et attendre patiemment que cela durcisse*. En général, j’attend le lendemain pour tester au doigt si c’est assez solide. Le baume se conserve ensuite à température ambiante ou au frigidaire. C’est au choix en fait et selon si c’est la canicule ou pas.

*L’astuce du Chamane : « pour faciliter la prise et limiter la dépose de l’ oxyde de zinc, réserver 10 min au congélateur ».

_______

 Il s’agit d’un baume bien commode lorsqu’il s’agit d’en appliquer sur la plage ou de le proposer à la famille, car il est vraiment pratique à utiliser et à transporter. Il suffit de le passer lentement sur la peau et avec la chaleur de celle-ci, le baume dépose une couche fondante non blanche. Les enfants apprécient en général plus facilement ce genre de crème solaire, bien plus rigolo à appliquer. Beaucoup de sticks de ce type existent déjà en Australie, ce n’est pas la forme qui change l’efficacité donc aucune inquiétude. Pour les visages sensibles aux comédons, cette recette ne provoque pas d’acné utilisée ponctuellement (grâce à l’oxyde de zinc). Cependant privilégiez l’autre recette de crème solaire pour un usage plus fréquent à cet endroit.

Le conseil en plus : la poudre d’oxyde de zinc se doit d’être sans nanoparticules. C’est essentiel car sinon le produit se révèle alors dangereux pour la santé en pénétrant la barrière cutanée.

Publicités

7 réflexions sur “Le baume solaire et solide des baroudeurs en herbe.

    • En fait cela dépend totalement de tes besoins…
      Si tu vas tous les jours au soleil et pendant plusieurs semaines ou juste quelques fois, si tu as la peau fragile (ce sera alors toutes les deux heures), s’il fait vraiment chaud (fond plus vite) et si tu te baignes souvent ou pas. Cela dure plus longtemps qu’un tube dans tous les cas mais je ne peux pas te dire combien de temps exactement, trop de facteurs.

      J'aime

  1. J’ai testé ta recette !
    Points positifs : ça protège bien des coupes de soleil, ça ne coule pas, c’est waterproof (j’avais même du mal à l’enlever avec mon gel douche! – bio et sans sulfates, il faut préciser), ça ne blanchit pas la peau, ça ne laisse pas de sensation collante/huileuse (sauf sur les mains après l’avoir étalé).
    Point négatif : difficile de l’étaler. C’était très « sec », ça ne fondait pas tellement sur la peau même par forte chaleur. Du coup, c’était fastidieux à mettre et j’en utilisais beaucoup.
    Conclusion : je garde ce qui me reste pour le visage, et je testerai des versions plus huileuses pour mes prochains essais maison. 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s