Ces nettoyants visage qui moussent sans agresser.

Parfois il est difficile psychologiquement de se passer de nettoyants moussants, surtout après avoir utilisé une crème solaire bien grasse ou encore la technique de l’huile démaquillante (qu’il suffit en fait d’essuyer le surplus au mouchoir puis de faire suivre de farine de pois chiche ou ghassoul). Et c’est assez compréhensif, on nous apprend depuis l’enfance que la mousse nettoie et nous utilisons bien des savons en général pour le corps.

Alors même s’il est vrai que je conseille toujours et en priorité des nettoyants non moussant pour les peaux sensibles ou réactives, il reste bien entendu la possibilité d’utiliser un nettoyant moussant pour certaines occasions ou si l’eau de votre habitation n’est pas trop chlorée ou calcaire. Cependant les nettoyants moussants du commerce, même bio et doux, correspondent rarement aux besoins de ces types de peau. C’est là qu’il faut se montrer inventif !

Et ne vous en faites pas, ce n’est finalement pas bien compliqué de trouver son bonheur. Voici donc les quelques alternatives les plus douces pour tous les types de peaux, même très sensibles ou réactives ! En attendant de passer à des versions 100% naturelles et non moussants, huhu !

DSC_0850

– Noix de lavage :

Réputés pour nettoyer les cheveux ou encore le linge de façon naturelle et écologique, c’est aussi un excellent nettoyant non décapant et doux pour les peaux sensibles.

6 noix pour 100 ml d’eau minérale que l’on fait bouillir doucement durant un quart d’heure afin que l’eau s’imprègne de saponines et devienne marron. On verse ensuite dans un flacon à pompe mousse ou normal et voilà ! Si on souhaite conserver plus longtemps qu’une semaine au frigidaire, on ajoute 10 gouttes de cosgard ou un autre conservateur en respectant les doses indiqués. Ou alors simplement faire une quantité de 3 noix pour 50 ml.

Le conseil d’une survivor : Attention les yeux car ça pique méchamment ! C’est le seul et gros défaut de cette méthode malheureusement.

_______

– Shampoing doux biologique :

Un simple shampoing biologique sans sulfates ni silicone et de confiance agit également à la perfection comme nettoyant moussant pour les peaux réactives. Pour cela, même un shampoing bio qui vous poisse d’ordinaire les cheveux fonctionne très bien. Et pas de gâchis !

_______

– Recette homemade à la mousse de babassu : 

Pour environs 100 ml, il vous faudra un sachet d’ infusion de camomille, hibiscus, hamamélis ou de thé vert. Ensuite une cuillère à café de miel (ou sirop d’agave, érable, riz, mélasse…) puis une bonne cuillère à café de mousse de babassu.

On infuse la plante choisie pendant 20 min avec le miel puis on filtre et on ajoute la mousse de babassu. On secoue avant d’utiliser. Cela lave en douceur mais suffisamment. Le miel a une légère action lavante ainsi que ces plantes. Couplé à la mousse de babassu, le nettoyage est suffisant. Par contre ce n’est pas un démaquillant bien entendu. 20 gouttes de cosgard pour la conservation ou une semaine au frigidaire.

_______

– Recette homemade au SCI :

Comme pour la recette du shampoing liquide selon un Chamane, il suffit de se procurer 100 ml d’eau minérale, 10 gr de Sodium Cocoyl Isethionate, d’une petite cuillère à café d’huile végétale non comédogène* et enfin 20 gouttes de Cosgard (ou autre conservateur en changeant alors les proportions).
Mélanger le SCI avec l’eau bouillante; laissez refroidir et ajouter l’huile végétale ainsi que les gouttes de Cosgard et mélanger bien le tout. ; après quelques heures (on peut re-mélanger la mixture entre deux) mettre en bouteille.

_______

– Recette homemade à base lavante neutre :

Celle qui reste finalement la plus « rigoureuse ». Celle-ci à besoin d’être adoucie et bien diluée avec l’ajout de quelques ingrédients afin d’agresser le moins possible les peaux sensibles. Comme pour l’idée du shampoing liquide au SCI, ce sera 100 ml d’eau minérale mais cette fois-ci froide, une cuillère à soupe de base lavante neutre (sans savon), une cuillère à café de miel (ou sirop/mélasse), une cuillère à café d’huile végétale et enfin les 12 gouttes de cosgard. Il suffit de secouer l’ensemble dans le flacon et c’est fini.

Le conseil en plus d’une survivor: 

Si vous n’avez pas de conservateur, il suffit simplement de diviser par deux les recettes et de conserver le tout une semaine au frigidaire !


* Quelques idées d’huiles végétales non comédogène : argan, dattier du désert, jojoba, noyau d’abricot, pépin de raisin, noisette (dépend des personnes), macadamia, carotte ou encore avocat. Choisissez-les bien vierges et produites par pression à froid, sinon les résultats ne suivent pas. 

Lorsqu’on a la peau très sensible, à imperfection ou même réactive, le mieux reste tout de même d’utiliser assez occasionnellement ce type de nettoyant et d’alterner avec des flocons d’avoine, du thé vert et autres. 

Enfin attention, ces recettes ne peuvent remplacer l’étape du démaquillage si vous portez du fond de teint et autres fards. Pour cela, la lingette microfibre démaquillante (100% polyester), l’huile végétale normale ou qui s’émulsionne ou encore un lait démaquillant maison seront bien plus adaptés et efficaces !

Publicités

5 réflexions sur “Ces nettoyants visage qui moussent sans agresser.

  1. attention: le cosgard, c’ est 20 gouttes pour 100 ml, surtout en climat tropical
    je suis surpris que l’ on puisse diluer à 15% de sci, l’ expérience que j’ en ai étant une solidification en dessous de 19°c avec un dosage à 10% ; l’ été australien doit aider à maintenir la fluidité

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s