Réduire progressivement la transpiration et ses odeurs.

Une sorte de suite à l’article sur le vinaigre blanc comme déodorant pour peau sensible ?

Oui cela remonte à assez loin, genre environ un an déjà. Et bien avec le temps et l’alternance de quelques autres techniques, je me suis rendue compte qu’en fait j’avais de moins en moins besoin de déodorant tout court. Et depuis presque 2 mois je n’en utilise quasiment plus d’ailleurs. Cela s’est fait progressivement et presque inconsciemment, au point d’être parfois étonnée d’oublier même de faire quoique ce soit et de constater que cela ne change rien. Je transpire encore un peu, surtout durant un effort au travail et c’est tout à fait normal, mais je ne dégage pratiquement plus d’odeurs.

Je rédige donc cet article pour faire un compte rendu de ce que j’ai fait un peu au hasard et naturellement au cours de cette dernière année et pour comprendre ainsi pourquoi et comment on peut réduire les problèmes de transpiration odorante ou gênante. En douceur et sans méthode brutale. Cela prend du temps, rien ne se fait en un jour, mais c’est possible et souvent peu contraignant. Je dis bien réduire car il arrivera toujours des périodes où vous transpirez un peu plus ou de façon plus odorante. C’est normal et naturel.

IMAG0237

  1. Les différentes méthodes naturelles cosmétiques :

J’ai débuté comme beaucoup avec l’application de bicarbonate de soude seul dans un premier temps. Quoique ce soit diablement efficace, cela reste néanmoins agressif, particulièrement sur les peaux sensibles qui peuvent faire une belle réaction allergique. Je me suis ainsi rendu compte qu’à cause de son ph trop basique, le bicarbonate devait me servir qu’en alternance avec d’autres produits.

Ainsi je me suis intéressée au vinaigre blanc. Son ph est bien plus acide et s’adapte mieux aux peaux réactives. J’ai ainsi fait le test de n’utiliser que du vinaigre blanc pendant 6 mois environs. Et cela fonctionnait très bien ! Pas de marque sur les vêtements, très rarement d’odeurs et pas de réactions cutanées. Mis à part que cela pique pas mal les premières secondes après rasage. Je faisais alors en sorte d’utiliser simplement de l’huile de coco afin de réparer ma peau à la suite de l’étape du rasage et parce que l’huile de coco est un léger déodorant naturel. C’était genre une fois par semaine et ce jour-là je portais un haut sans manche pour sortir (donc pas de frottement). Je vivais en Australie et donc les débardeurs, c’est souvent qu’on en porte.

Et puis au bout de 6 mois, je me rends compte que le vinaigre blanc n’est plus aussi efficace. Je transpire avec et je sens pas très bon pendant certains pics de la journée. Cela ne dure pas longtemps mais ce n’est pas génial. Alors je commence à ralentir son utilisation et j’alterne à peu près ainsi : une journée vinaigre, deux jours de bicarbonate, un jour d’huile de coco et encore une journée de vinaigre. Et le reste de la semaine rien. En fait j’essaye juste de ne pas dépasser deux jours consécutifs d’utilisation d’un produit, tout simplement. Et cela me convient très bien, je sens parfois un peu mais cela reste léger et il faut vraiment coller son nez à son aisselle^^. Je me rend néanmoins compte que je transpire plus autant qu’avant et bien moins qu’avec des déodorants conventionnels.

Je pars pour la Nouvelle-Zélande et par aspect purement pratique je me mets à utiliser du bicarbonate de soude ou souvent rien (parce que j’oublie pas mal durant mon voyage sur les routes). Et comme je n’ai pas l’occasion de prendre souvent des douches, je me lave les aisselles au lavabo avec un gant exfoliant et un savon saponifié à froid (ou même sans savon, juste le gant quand je n’ai pas vraiment transpiré). Et cela fonctionne très bien, je me rends compte qu’en fait je ne sens pas vraiment fort quand j’oublie de mettre quelque chose et que j’ai aussi oublié d’exfolier un peu.

Et enfin depuis trois semaines j’essaye encore une nouvelle méthode. Je souhaite en effet me passer totalement de bicarbonate de soude (au cas où pour ne pas faire de réactions même si je n’utilise jamais plus de deux jours d’affilés et parce que j’ai la flemme d’en racheter^^) et j’alterne donc entre deux techniques. Je continue d’exfolier deux fois par semaine mes aisselles avec le gant et un savon bien surgras (sous la douche en général) et deux autres jours par semaine j’applique essentiellement du yaourt nature entier après lavage durant la douche du soir. Oui, du yaourt. Parce que les bactéries du yaourt combattent les mauvaises odeurs en régulant les bactéries sur la peau et que certaines personnes emploient ainsi localement des probiotiques afin de réguler leur transpiration et odeur. Et comme c’est réputé efficace, je me devais de tenter aussi. Et que j’avais aussi un stock de yaourt passé de date et que je déteste l’idée de jeter. Et ma foi, non seulement cela hydrate et apaise les aisselles (pratique après épilation) mais en plus cela a vraiment une fonction déodorante. Je me lave en priorité les aisselles dès l’entrée de la douche, j’applique ensuite une couche de yaourt et pendant se temps je me lave les cheveux et le reste. En fait à chaque fois que je me lave les cheveux je fais ce petit rituel. Donc tous les 4 à 5 jours. Une fois tout nettoyé, je rince enfin et en dernier les aisselles. Il s’est ainsi passé environ 10 min. Et donc depuis trois semaines, je n’utilise plus du tout de produit déodorant le matin. Ou même le soir. Et cette dernière semaine je suis devenue à court de yaourt et je n’utilise donc plus rien à part l’exfoliation deux fois dans la semaine. 

Le conseil d’une survivor : il est possible d’utiliser une brosse pour le corps à la place d’un gant exfoliant. Le mien est un cadeau d’une amie Coréenne donc c’est juste pour ne pas le gâcher. Il est aussi possible d’utiliser une fine couche de yaourt avant d’aller dormir et de simplement laisser ainsi la nuit avant de rincer au réveil.

_______

  1. Les vêtements :

Le fait de ne jamais porter de hauts comme de la fausse soie, moulant ou purement synthétique a aussi pas mal contribuer à la régularisation des bactéries. Je porte des mélanges de coton (pas de pur coton car cela retient l’humidité), jean, de la laine ou des habits un peu amples au niveau des dessous de bras. Je porte ainsi beaucoup de blouses, chemises sans manches et pulls assez larges de seconde main donc cela aide pas mal^^.

________

  1. L’alimentation :

Je mange rarement d’épices fortes (à part l’ail), de viande rouge ou même de graisse animale comme du beurre ou de la crème. Je ne consomme pas non plus beaucoup de sucre raffiné, je prend plutôt du miel et mes tisanes sans rien. Je n’aime pas franchement le lait et les fromages étaient assez chers en Australie ainsi que le pain qui n’était pas vraiment bon donc je faisais sans.  A ce sujet je suis un peu embêtée en Nouvelle-Zélande car le fromage est bon et je trouve de l’excellent pain. Peut-être que cela jouera donc sur la transpiration, je pourrais ainsi faire le test en direct pour vous pour savoir si cela joue directement.

____________________________

Pour résumer : 

Si vous souhaitez vous passer de déodorant du commerce, il est bon de débuter par une cure de vinaigre blanc ou de cidre durant quelques mois. Le matin pour le blanc ou le soir avant le coucher pour celui de cidre. Cela va réguler progressivement votre transpiration. Ensuite vous pourrez alterner avec plusieurs méthodes selon vos goûts : Yaourt deux fois par semaine ou exfoliation douce (grattage des aisselles), bicarbonate de soude de temps en temps, de l’huile de coco ou encore utiliser parfois simplement un savon surgras artisanal qui fonctionne bien à ce niveau (certains régulent les odeurs selon mon expérience comme ceux à la rose par exemple). Vous pourrez ainsi progressivement vous passer de déodorant quotidien et user de méthodes plus douces pour vos aisselles. Par ailleurs j’ai encore quelques recettes à tester à ce sujet !

Publicités

5 réflexions sur “Réduire progressivement la transpiration et ses odeurs.

  1. Merci pour cet article ! En ce qui me concerne, j’utilise encore soit de l’huile de coco seule, soit du beurre de karité, et parfois une poudre déodorante que je me suis faite pour l’été, avec trois ou quatre parts d’argile blanche (ou une à deux parts de poudre ou farine de riz, le reste argile), et une seule part de bicarbonate. Parfois rien. Et comme je me lave la plupart du temps seulement à l’eau, je pratique aussi le gant ou la brosse de brossage à sec pour mes aisselles comme pour le reste du corps. Ceci et une alimentation essentiellement végétarienne, sans produits laitiers (et légère en gluten), fait que je n’ai pas de soucis de transpiration malodorante. Le vinaigre, par contre, c’est juste pas possible ;-). Mais je confirme, moins on en fait, et le moins transformé possible, mieux ça fonctionne !

    J'aime

  2. Pour ma part, je suis une adepte depuis très longtemps du bicarbonate extra-fin appliqué sur les aisselles humides à la sortie de la douche. Aucun problème d’irritation à déplorer, heureusement! Mais j’évite quand même dans les deux jours qui suivent une épilation ou un rasage. Dans ces cas là, j’applique juste de l’huile de coco, plus pour apaiser que pour l’effet désodorant (que je trouve nul d’ailleurs).

    Je suis de celles qui transpirent BEAUCOUP (et quand je dis ça, je n’exagère pas! lors de mes cours de yoga, je suis la seule dont le tapis de sol est constellé de gouttes de sueurs à la fin de la séance. ET je ne te parle pas des séances de boxe, où il me faut absolument un bandeau absorbant pour m’éviter d’être aveuglée par la transpiration qui me goutte dans les yeux!), et bien que le bicar ne m’empêche pas de suer, il me convient très bien parce qu’il empêche toutes les odeurs. Au pire, ma peau sent la peau mouillée, et rien d’autre! Et moi qui suis très sensibles aux odeurs artificielles, j’apprécie qu’il ne perturbe pas mon odorat. J’en applique après chaque douche, ce qui veut dire en moyenne un jour sur deux (oui, je fais là une confession qui pourrait passer pour honteuse: Je ne me douche-savonne pas tous les jours, mais en moyenne 2x tous les 3 jours, suivant mon planning sportif ou mes séances de natations! Je trouve stupide et anti-écologique d’utiliser de l’eau et du savon le matin alors que je suis encore relativement propre et que je sais que je vais aller nager dans l’eau chlorée et/ou transpirer dans mes gants de boxe dans la journée).
    Bref, je peux passer deux jours sans réapliquer de bicar et ne pas développer d’odeurs, mais je me rends vite compte lorsque j’oublie au troisième jour… Heureusement, l’odeur que je développe est juste celle de la transpiration, une odeur désagréable mais beaucoup plus légère que lorsque j’utilisais des déo conventionnels (on en parle de l’odeur des parfums de synthèse qui tourne et rancissent au cours de la journée???).

    Je devrais peut-être essayer le vinaigre blanc, mais il m’est psychologiquement impossible d’appliquer sur mes aisselles quelque chose dont l’odeur acide m’évoque la transpiration rance! Et pour ce qui est du yahourt, l’idée même me fait vomir (mais j’ai un problème avec l’odeur du lait et des produits laitiers/lactés!)

    Pour ce qui est de l’alimentation, je n’ai jamais observé qu’elle pouvait avoir une influence sur mon odeur, même si je suis tout à fait disposée à le croire. Mais étant omnivore consommamnnt régulièrement de la viande et/ou des plats épicés, je ne peux pas en dire beaucoup là dessus.

    Par contre, il faut vraiment que tu me dise OÙ TU TROUVES DU BON PAIN ET DES BONS FROMAGES, parce que je désespère!! À part le bleu qui est potable, je trouve que les Kiwis ne sont pas capable de faire des fromages qui ont du goûts. Et pour le pain, j’ai bien quelques bons plans pour trouver du pain au levain et de la bonne baguette à la française, mais je trouve que de manière générale les produits de boulangerie ne sont pas de grande qualité!

    J'aime

    • Salut !

      Tu sais, tant que le bicarbonate te convient, il n’y a pas de raison de changer. Et tu l’évites quand tu t’épiles donc c’est déjà très bien pensé^^.
      Je ne me douche pas non plus tous les jours, n’ayant plus 40 degrés à supporter l’été (donc mes douches de 3 min chrono par jour ne me sont plus utiles) ni d’activités sportives ou intenses. Ce n’est absolument pas sale de ne pas prendre de douche entière tous les jours et parfois même nécessaire pour épargner un peu certaines peaux fragiles.

      Pour ce qui est des pains et fromages, je vais t’envoyer un mail à ce sujet parce que là je vais flooder mon propre blog 😀

      J'aime

  3. Salut,
    Je viens de découvrir ton blog alors que ça fait 2-3 ans que je suis en transition vers des méthodes plus naturelles et écologiques ! Quel bonheur tes articles 😊
    Et donc comme j’essaye de trouver des solutions contre l’odeur de mes aisselles (j’ai essayé de ne plus mettre de deo du tout mais parfois il m’arrive de transpirer fortement avec une odeur dérangeante). Alors j’ai simplement une question par rapport au vinaigre blanc : comment l’appliques-tu sur les aisselles ? Est-ce que tu le dilues un peu ?
    Merci d’avance 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s