Un baume riche et réparateur express.

Bien que je privilégie essentiellement les produits bruts dans les soins de la peau, il m’arrive parfois de « tambouiller » quelques trucs quand je reste à un endroit sur une plus longue période. Quand c’est le cas, je peux en effet me permettre d’utiliser des pots, des surfaces assez propres pour respecter l’hygiène minimale et même parfois un mixer. Le comble du luxe^^.

IMAG0694J’ai donc récemment reproduit un baume dit « relipidant » afin de gagner du temps et de soigner mes mains qui souffraient méchamment au travail. Ne voulant pas utiliser une cire trop riche telle que celle d’abeille et n’ayant pas accès à des émulsifiants spécialisés comme il est possible de trouver en France, je me suis simplement rabattue sur un émulsifiant alimentaire plus simple à obtenir : la lécithine de soja. Vous savez, cet ingrédient que l’on trouve dans les tablettes de chocolat au lait ou noir même de qualité Fair trade. C’est en effet un émulsifiant alimentaire considéré comme inoffensif pour la santé et également un complément chez nos amis anglo-saxons. Et c’est bien utile car il m’a suffit simplement d’aller dans un magasin en vrac d’aliments à côté de chez moi afin d’ obtenir 50 grammes de ces petits granulés jaunes pour moins de 2 dollars. Encore moins cher que ce que j’espérais, parfait !

_______

Voici donc la recette de ce baume super simple à faire, adaptable à tous (comme d’ habitude) et bien pratique.

  • 60 grammes d’eau minérale, bouillie ou de source
  • 3 cuillères à soupe de lécithine de soja
  • 1 cuillère à soupe d’huile végétale non comédogène ou simplement légère (tournesol, pépin de raisin, argan, macadamia, avocat, jojoba…)
  • 2 cuillères à soupe de beurre végétal (cacao, karité, avocat ou amande).  Le conseil d’une survivor : Il est aussi possible de faire une cuillère à soupe d’huile de coco et une de beurre végétal. Le baume sera plus rapidement absorbé ainsi. Mais attention à ceux qui ne supporte pas l’huile de coco ! Et évitez alors le visage en dehors du contour des yeux.

En bonus : de la vitamine E pour améliorer la conservation. Deux à trois capsules ou 10 gouttes.

Prévoyez alors un petit mixer ou fouet électrique, une cuillère à soupe, un bol pour mixer si vous le faites au fouet et de quoi bouillir votre eau. N’oublier pas bien entendu d’ébouillanter auparavant vos ustensiles pour désinfecter.

La méthode : 

Faites chauffer les 60 grammes d’eau jusqu’à ce qu’elle se mette à bouillir ou soit sur le point. N’attendez pas à partir de ce moment IMAG0678là, sinon elle risque de s’évaporer trop rapidement. Ajoutez les trois cuillères à soupe de lécithine de soja hors du feu. Si vous avez un mixer, ce sera directement dedans avec l’eau très chaude. Si c’est au fouet, dans un assez grand bol ou saladier en verre. Mixer 3 secondes au mixer ou 30 secondes au fouet électrique. L’eau doit devenir boueuse de lécithine comme sur la photo.

IMAG0679Vous pouvez alors ajouter l’huile et le beurre végétal. Et remixer 1 minute le tout ou plusieurs minutes au fouet. Ensuite, il suffit alors de verser le résultat dans un contenant propre et hermétique et de le mettre au frigidaire. Et de l’y laisser après chaque utilisation. Le baume prendra alors une consistance plus solide qui fond néanmoins au contact de la peau. C’est un baume riche donc il met environ 10 min à être absorbé.IMAG0683

Il s’agit d’ une recette très efficace afin de réparer en quelques jours les peaux craquelées, sèches ou à tendance atopiques. Elle prévient également parfaitement les mains abîmées en hiver ou malmenées au travail. Elle peut être utilisée aussi bien sur les nourrissons que les femmes enceintes. C’est un baume pratique dans le sens où il suffit simplement de l’appliquer quotidiennement en une minute. Plus rapide et feignant que de la crème fraîche suivie de beurre de karité.

Il se conserve 3 semaines au frigidaire sans conservateur et deux à trois mois avec. Utiliser un stick pour prélever la matière allonge le temps de vie du baume.

IMAG0692Le truc en plus : Ma recette actuelle est huile de tournesol et beurre de karité. J’évite en effet l’huile de coco qui ne me réussie pas avec l’acné et les cheveux. Et le beurre de karité pénètre mieux que le beurre de cacao que je trouvais trop gras déjà en France.

Une petite liste non exhaustive par ailleurs de ces utilisations :

  • Mains et pieds secs ou abîmés. Pour les pieds le soir après la douche et avec des chaussettes en coton.
  • Masque visage nourrissant une à deux fois par semaine la nuit. Le beurre de karité associé à une huile comme celle de jojoba, tournesol, avocat ou pépin de raisins offre en général un soin adapté aux peaux à tendance acnéiques. Et il suffit de ne pas dépasser les deux fois par semaine. Peau très douce au réveil et je n’ai pas eu de bouton avec cette fréquence.
  • Crème contours des yeux. Je teste en ce moment tous les jours et aucun soucis si ce n’est que c’est juste bien efficace en fait.
  • Crème nourrissante pour les lèvres. Aussi étrange que cela puisse paraître, il est tout à fait possible de l’appliquer sur les lèvres car tous les ingrédients y sont adaptés, même la lécithine. Et cela marche très bien, voir même parfois mieux que les baumes à lèvres ou du simple beurre de karité. J’ai peut-être ré-inventé la crème pour les lèvres^^.
  • Baume de secours zone sèche ou rugueuse. Pratique pour les coudes, genoux et quelques plaques sèches diverses. Toujours après la douche, quand la peau est propre et encore humide.
  • Sur les joues des tout-petits à tendances atopiques.
  • Après le rasage.
  • A voir sur la prévention des vergetures pour les futures mamans. Dans ces cas-là, l’huile d’avocat sera la plus adaptée et la vitamine E la bienvenue.
  • Les pointes ou parfois les longueurs. La lécithine de soja a en effet une réelle affinité avec la fibre capillaire et la barrière cutanée donc il existe moins de risque d’occlusion avec ce type de baume. Cela reste interessant pour celles et ceux qui souhaitent conserver des cheveux longs ou pour les chevelures sèches comme celles colorées. A utiliser cependant que ponctuellement et variez avec un hydratant comme le yaourt ou la glycérine afin de ne pas alourdir ou assécher vos cheveux par réaction. L’occlusion reste en effet toujours possible.

_______

Le conseil de fin : si vous n’avez pas de fouet électrique ni de mixer, il existe des solutions plus naturelles et brutes afin de réparer ces mains ou autres grâce notamment au lait d’avoine, la crème fraîche (ou lait de coco) et à l’application de beurre de karité. J’ai notamment déjà rédigé quelques articles à ce sujet.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s