L’acné hormonale, quelle plaie !

Comment reconnaître l’acné hormonale ?

L’acné hormonale touche en général un plus grand nombre de femmes. Elle se traduit par des boutons profonds sous la peau de façon kystique et douloureuse. C’est rouge, c’est enflé et c’est douloureux même sans toucher. Ils sont le résultat de perturbations hormonales qui peuvent différer d’une personne à une autre et selon aussi les médicaments pris. Enfin on retrouve ses imperfections généralement sur les machoires et les pommettes.

imag0862

_______

Hormones et foie :

Une bonne partie de l’acné hormonale peut être en effet liée au foie qui transforme et élimine les hormones. Si celui-ci ne fonctionne pas correctement ou est surchargé, il arrive bien souvent que certaines perturbations hormonales apparaissent. Dans la grande majorité du temps, cela se traduit entre autre plus facilement par des boutons d’acné au niveau des mâchoires pour la femme. Cela est néanmoins un peu plus diffus pour l’homme.

  • Toutes les tisanes dépuratives à base de pissenlit, Chardon-Marie, feuilles d’ortie, bardane. Ce sont souvent les tisanes estampillées « détox » qui contiennent ce genre de mélange. Consommée deux à trois fois par jour en général, j’ai déjà pu observer de bons résultats avec une tisane de ce type qui combinait pissenlit, ortie, Chardon Marie, cannelle et bardane. Au départ je l’avais prise juste parce que je n’ai pas trop le droit au thé et autre excitant et que c’était la seule infusion disponible du magasin^^. Le jus de bouleau serait également efficace.
  • Du jus de citron pressé dans un verre d’eau tiède le matin à jeun. Si pas de citron, le thé vert est aussi très utile au même moment de la journée.

Astuce d’une survivor : N’oubliez pas de conserver tous les deux à trois jours le sachet de thé humide afin de l’utiliser directement sur le visage. Cela se révèle bien efficace en cas d’acné !

  • La chlorophylle est elle aussi une bonne astuce car elle a une action forte envers le foie et le sang.

Souvent j’ai pu constater une amélioration au bout d’une semaine à dix jours. Teint lumineux, moins de boutons et moins de pores dilatés.

Le conseil d’une survivor : Il est intéressant de coupler deux remèdes en prise interne mais il ne faut absolument pas dépasser le nombre de deux. Il devient en effet inutile et dangereux de faire travailler ainsi son foie sur le moyen à long terme. Et mieux vaut ne pas dépasser trois mois avec le jus de citron ou les tisanes. Conservez le thé vert par la suite ou simplement alterner.

  • Le gattilier est un peu différent car il régule plus directement les déséquilibres hormonaux chez la femme. Il est à prendre lors de périodes particulières comme celles précédent les règles (avec les syndromes associés comme l’acné ou les douleurs), à la suite d’un accouchement, à l’arrêt de la pilule contraceptive ou encore à la ménopause. Il agira ainsi sur l’acné hormonal en régulant à la source la production des hormones responsables. Il ne peut cependant être consommer pendant la prise d’hormones synthétiques comme la pilule par exemple, attention. Son nom plus courant est aussi « Vitex ».
  • L’Achillée Millefeuille agit sur plusieurs domaines (anti-inflammatoire et purifiant notamment) et il est réellement réputé efficace contre l’acné hormonal. Une valeur assez sûre.
  • Consommer moins de sucres industriels et de plats raffinés comme le pain blanc, les plats tout prêts (ou les pâtes blanches) aident aussi beaucoup. Et un peu plus de fruits et légumes si ce n’était pas trop le cas.
  • Le brossage à sec et le drainage lymphatique, notamment le long de la machoire en passant par le dessous de l’oreille puis vers le bas du cou, sont également de bons compléments.
  • Eviter le soleil, l’effet rebond est toujours garanti.

La bardane ou l’huile d’onagre seule, la levure de bière, pensée sauvage ou encore le zinc (pris en interne) ne sont pas souvent réellement efficaces à ce que j’ai pu constater.

En ce qui concerne l’acné hormonal post-pilule, un autre article y sera consacré car il regroupera aussi d’autres sujets comme les cheveux. Enfin pour le cas des hormones associées à la thyroïde : seule une prise de sang peut vous permettre de le savoir. Dans ces cas-là, c’est aussi le magnésium qui sera préconisé notamment.

________

Plusieurs idées de soins externes qui complètent ceux internes :

  • Les soins doivent être doux et adaptés aux peaux sensibles ou réactives. Imaginez que vous ayez la peau fine, ultra sensible et réactive comme celle d’un tout-petit. Adaptez ainsi votre routine nettoyage en conséquence. C’est une astuce bien utile car il est plus simple de visualiser la fréquence et la douceur nécessaire du soin nettoyant. Donc pas de savons, de nettoyage agressif ou bien même de lotion spéciale peau grasse. Ni de crème lourde ou trop grasse par ailleurs.
  • L’hydratation en priorité. Une lotion maison composée de tisane de camomille, eau de rose, fleur d’oranger, bleuet ou toute autre eau douce (même minérale) mélangée à du miel, de la mélasse, du sirop d’érable/agave ou encore un peu de glycérine/acide hyaluronique. Même une lotion ou crème bio à base de bave d’escargot est tout à fait indiqué ! Le yaourt nature entier aide aussi à hydrater en masque.
  • La propolis. Des masques au ghassoul ou au miel (pour ceux qui ont la chance d’être en Australie ou tout autres pays non affectés par la perte des abeilles) auquel on ajoute de l’extrait de propolis. Bien plus efficace pour ma part que les huiles essentielles.
  • Des nettoyants naturels ou peu agressifs, voici la liste des plus adaptés. Même votre shampoing bio doux sans sulfate ou maison fera l’affaire !
  • Du beurre de karité brut, de l’huile végétale d’argan, dattier du désert ou encore de marula toujours vierge et pressé à froid. A tester également celle de jojoba. Ce sont les huiles les plus sûres en cas d’acné hormonale de par mon expérience. Seulement deux à trois gouttes sur peau encore humide afin de maintenir l’hydratation. Sinon une crème bio bien adapté, non comédogène et qui vous convient en général est aussi tout à fait possible.
  • Ajouter un peu d’oxyde de zinc non nanoparticulé dans du beurre de karité fouetté ou dans sa crème bio est aussi une bonne astuce en cas d’acné.
  • Si vous souffrez de peau vraiment grasse, il est possible d’utiliser de l’aloe vera en gel tout à la fin de votre routine afin de la matifier et de soigner les cicatrices. Mais il ne doit absolument pas remplacer l’ hydratant. Sinon vous pouvez toujours souffrir de sécheresse cutanée et votre acné risque de perdurer en réaction. La poudre de riz ou d’arrow root aident aussi à matifier.

_________

Le mot de la fin :

Ces astuces sont celles dont j’ai eu les meilleurs retours ou résultats sur moi-même mais elles ne forment pas une liste exhaustive. Il existe encore d’autres méthodes et d’autres remèdes. Soigner une acné hormonale demande de la patience, de la douceur, des nerfs d’acier, la connaissance de son propre corps et beaucoup de régularité. Ne soyez pas déçu si vous n’avez toujours pas une peau parfaite, ces astuces sont là pour améliorer les choses mais ne sont pas non plus Photoshop ou des hormones synthétiques. Aussi, le fait d’avoir encore un à deux boutons par mois ou de temps en temps est normal et naturel. De plus, chaque personne est différente et il est possible que votre déséquilibre hormonal le soit aussi et demande une consultation..

En ce qui concerne les hommes, certaines de ces astuces sont valables comme celles sur l’alimentation, les soins externes et les tisanes dépuratives, la chlorophylle ou encore le thé vert et jus de citron. Evitez juste le gatillier et l’achillée-millefeuille car ils intérargissent directement auprès des hormones en étant « hormone-like ». Et n’hésitez pas à consulter un professionnel si vous souffrez toujours d’acné et autres perturbations hormonales afin d’en découvrir la cause malgré deux à trois mois de routine soin adapté.

Publicités

8 réflexions sur “L’acné hormonale, quelle plaie !

  1. Oui comme tu dis Nouillemie – c’est une vraie plaie !!
    Ado, je n’ai jamais eu d’acné, jusqu’au jour ou j’ai utilisé une contraception orale vers 20 ans et là patatrac, même en changeant ou arrêtant toute contraception hormonale, l’acné ne m’a plus jamais lâchée …
    Ce qui marche le mieux pour moi actuellement c’est lavage microfibre humide (et encore, pas trop…) – brossage à sec très doux – application d’huile de ricin avec un peu de jojoba le soir dont je tamponne le surplus au papier absorbant après massage (seule, la ricin fonctionne bien mais est un peu agressive). j’ai vraiment essayé beaucoup de traitements et l’huile de ricin est semble-t-il ce qui est le plus efficace pour moi (j’ignore pourquoi …), je ne suis pas totalement guérie, c’est très long, mais je trouve une très nette amélioration ainsi, et cela reste un traitement simple et peu coûteux. Si cela peut aider quelqu’un …
    En interne je n’ai rien trouvé de très satisfaisant pour le moment.
    Les masques hebdomadaires à la farines de pois chiches peuvent aussi éclaircir la peau sans l’agresser (c’est plus doux que l’argile par exemple et plus efficace car sans effet rebond).
    D’une façon générale je trouve le brossage à sec de la peau plutôt efficace que ce soit pour le visage ou pour le corps le seul pb c’est que c’est plutôt fastidieux (surtout l’hiver sans chauffage !!) et moins agréable et pratique qu’une bonne vieille douche savonneuse !!
    voilà mes petites expériences…
    A bientôt Nouillemie –
    co

    J'aime

    • Merci beaucoup pour ton témoignage Co !
      Oui, cela peut toujours différer grandement d’une personne à une autre et parfois c’est assez difficile de trouver ce qui convient.
      Les massages lymphatiques et le brossage à sec restent une piste d’idées très intéressantes ! Et je confirme pour la farine de pois chiche, c’est ce que préfère en cas de peau encombré sans avoir d’effet rebond. Le ghassoul m’aidait aussi pas mal quand j’étais en France avec les flocons d’avoine en alternance.

      J'aime

  2. 1ère fois que je commente sur ce blog ^^ Moi aussi j’ai de l’acné hormonale et c’est très chiant ! Je pense que la cleansing oil method est aussi utile dans ce cas car les boutons kystes sont aussi dus au fait que le sébum n’arrive pas à s’écouler du coup avec la chaleur ça aide je pense. Sinon on lit souvent que les acides de fruit et les exfoliations chimiques sont efficaces en cas d’acné kystique mais j’ai peur que ce soit un peu agressif et d’un effet rebond aussi, je ne sais pas… Et c’est vrai que les kystes sont aussi dus à une peau déshydratée du coup il ne faut pas zapper l’étape de l’hydratation (ce que j’ai eu tendance à faire par le passé) et dans le layering cette étape est souvent oubliée ! Sinon je teste ta routine en externe depuis quelques mois déjà et c’est assez efficace sur l’acné « classique » mais n’empêche pas quelques boutons au menton hormonaux un peu avant les règles… J’essayerai bien tes astuces en interne aussi ! En tous cas ton blog m’a un peu redonné espoir car on trouve toujours un peu les mêmes conseils en cas d’acné sur les blogs naturels (à savoir le layering) et ça ne fonctionne pas vraiment, et je me retrouve souvent beaucoup dans ce que tu dis dans tes articles alors cet article sur l’acné hormonale je l’espérais 🙂
    Voilà voilà ^^

    J'aime

    • Bonjour Ophélie !

      Merci beaucoup pour ton commentaire !
      Je comprends tes appréhensions à propos des acides de fruits et autres, il est vrai que cela peut aussi entrainer un effet rebond assez violent sur les peaux sensibles. En fait je pense que cela peut être une bonne idée pour les peaux grasses et assez robustes. Mais pour les peaux un peu réactives ou sensibles, je suis moins sûre.
      Pour la cleansing oil method, c’est tout ou rien : cela peut très bien fonctionner comme pas du tout pour l’acnée hormonale. Tout dépend en fait de l’huile utilisée et de son affinité avec notre peau. Et c’est parfois assez long de trouver l’huile qui nous convient. Mais le plus prudent reste la combinaison 10 à 15 % huile de ricin vierge et le reste de l’huile vierge non comédogène de ton choix que tu sais être bonne pour ta peau. Evites cependant les huiles sèches comme la noisette ou le marula, elles pénètrent trop vite. Et pas de coco surtout.

      Les astuces internes sont celles qui ont eu le plus d’effets sur l’acnée hormonale. Navet Sauvage a livré aussi une petite recette de masque qui est pas mal prometteuse en parallèle : persil, jus de citron et miel. J’ai trouvé que cela fonctionnait vraiment bien en cas de pores encombrées. Comme cela les dégages bien, j’imagine que cela doit être une bonne chose contre les microkystes hormonaux. Mais finalement le plus efficace reste tout de même d’essayer de réguler ces hormones durant les périodes critiques.

      J'aime

  3. Merci pour cet article! Je vais le faire passer à des gens qui sont concernés. Ça a l’air d’être vraiment pénible, en effet. Pas bête le lien avec le foie, j’ai appris récemment qu’un foie qui fatigue et qui est un peu « chargé » peut aussi filer de grosses migraines. C’est un vrai coquin cet organe derrière ses airs de ne pas y toucher.
    Et sinon, aucun rapport mais tu nous donnes toujours des super tuyaux, j’ai voulu t’en filer un aussi (pour mon derme en tout cas!). Un masque persil mixé, jus de citron et miel. Quantités randomisées, mais j’ai vraiment eu l’impression que ça décrassait les points noirs et resserrait les pores. J’en ai mis dans le bac à glaçon pour en avoir d’avance 🙂
    Voilà, salutations sauvages!

    J'aime

    • A vrai dire je n’en souffre plus vraiment depuis 2 ans. Mis à part un à deux petits boutons par mois bien localisés et qui disparaissent vite. (Et je me prépare en fait à un déchaînement dans les semaines ou mois à venir, c’est pourquoi j’ai pu faire la photo de ce petit stock de prévention…). Mais je cherche pour sûr un tradipraticien car je suis très curieuse de connaître quelques remèdes ou recettes !
      Je sais pour l’instant que le Pohutukawa et le manuka sont deux plantes très importantes dans les soins antibactériens et cutanés comme internes.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s