Parfois, j’ai aussi droit à de magnifiques râtés.

Pratiquement deux mois que je n’ai pas rédigé, une première !

Je n’en suis pas très fière mais une accumulations de choses inattendues et parfois assez pénibles ont eu raison de ma régularité pour ces mois d’Avril et Mai.

Entre deux cyclones dont un avec évacuation en urgence, une panne d’électricité et une connexion internet désastreuse depuis, je n’étais pas prête de pouvoir reprendre le rythme de mes articles. En ajoutant à cela une très jolie surprise qui m’a mis à plat ces derniers mois et qui a laissé la place à une maladie infectieuse qui ne me quitte plus depuis 10 jours. Youpi. Et je dois encore déménager, juste pour une autre maison cette fois-ci, dans trois semaines. Même écrire en plein Road trip m’étais plus facile en fait^^.

Et en parlant de cette chouette maladie, je vais en faire un peu le sujet du jour : mes épics fails en matière de soins naturels. Parce que oui, je ne parviens pas toujours à de super résultats en tout et cela a été même parfois un désastre lorsqu’ en plus on voyage. En passant de simples fails en matières de cosmétiques à de vrais déboires de santé, voici ma petite liste personnelle des choses à ne plus reproduire. Alors je vous rassure, il ne s’agit que de mon expérience propre et je sais que mon corps est particulièrement casse-pied pour se laisser se faire soigner sans traitement sur-abusé de cheval. Je ne tombe pratiquement jamais malade d’un rhume, d’une gastro ou d’une grippe mais je souffre plus facilement de petits trucs bien fatiguants qui se transforment en véritables problèmes. Pour ça oui, je sais y faire.

_________________

Soigner l’herpès au naturel, tu n’essayeras plus. 

Je le sais en plus qu’il n’y a que l’aciclovir qui fonctionne. J’ai déjà testé beaucoup de choses quand j’étais en France. Moutarde, huiles essentielles, vinaigre de cidre ou pas, patch, glaçon et j’en passe… Mais cette fois je n’avais plus de cette pommade et mon état actuel fait que même le dernier tube achevé de celle-ci n’avait pas suffit de toute façon à faire disparaître cette saleté car je me repayais un second tour à peine 10 jours plus tard. Alors par désespoir, j’ai voulu tester encore autre chose. Et ce fut une catastrophe car ma baisse d’immunité actuelle n’a pas appréciée apparemment le traitement. Ce que je ne vous ai pas dit encore c’est que chez moi, l’herpès ne se résume pas à un simple bouton de fièvre labial. Oh que non. C’est juste mon menton entier qui est recouvert de plaques avec ganglions surgonflés en prime (ce qui m’offre un joli double menton). Magique. Surtout que je travaille en contact du public, l’horreur quoi.

Donc cette fois-ci je me suis dit : l’ail est un super soin en général pour les infections cutanées genre mycoses, bactéries et autres, pourquoi ne pas essayer ? Ni une ni deux, je prend une demi gousse que je hâche finement et que j’applique sur ma peau en faisant tenir le tout par un pansement. Cela brûle pendant 10 min puis plus rien et j’ai l’impression que cela agit assez bien. Je recommence ainsi 5 fois par jour, comme pour le cas de l’aciclovir.

Et si le premier jour j’étais satisfaite, j’ai vite déchanté au second puis au troisième : les plaques qui s’étaient un peu résorbées à présent étaient encore plus visibles que jamais et bien purulentes. Petit tour en urgence chez le médecin (parce que c’était vraiment pas beau à voir et cela devenait jaûnatre-marron quand même, je vous laisse rêver du résultat^^) et diagnostique sans appel : herpès saupoudré d’un impétigo coriace par dessus. L’impétigo, mon meilleur ami d’enfance. Joie.

Et cela fait à présent une semaine entière que je lutte avec ça sur mon menton, cela a pris des proportions assez impressionnantes et bien moches. J’ai dû changer d’antibiotique oral car le précédent s’est révélé trop faible. Déjà que je supporte assez mal les antibiotiques… Je fais attention à tout parce qu’en plus c’est très contagieux. Je suis un peu déprimée, je vous avoue^^. Je n’ai pas le droit aux crèmes et autres car le médecin à bien assisté sur le fait que je ne devais pas dans mon état… Sachant que je peux très bien contracter encore l’herpès dans quelques jours si enfin l’impétigo me lâche. Je ne sais plus quoi dire à mes collègues par ailleurs comme excuses pour mon pansement énorme d’une semaine tous les 15 jours. Bon ben je m’en souviendrai de cette période bien sympathique, je pourrais raconter ça à mes enfants.

L’huile d’olive dans un gel douche maison, c’est une mauvaise idée.

J’ai la peau plus sensible depuis quelques mois. Genre même le savon surgras ne suffit plus à m’épargner des plaques rouges et les démangeaisons. Du coup j’ai voulu me concocter une liquide nettoyant et nourrissant de douche maison facile et pas cher. N’ayant plus d’huile de tournesol ou de coco, je me suis dit que l’olive ne ferait pas de mal et que cela nourrit bien. Erreur. L’huile d’olive à rancit très vite (pour je ne sais quelle raison) malgré l’ajout de cosgard et offre une odeur assez horrible au gel douche. Comme je suis un peu débile j’ai tenu à finir la bouteille tout de même en ajoutant un peu de shampoing liquide bio qui traînait et qui a masqué une partie de l’odeur. Surtout que finalement à part cela la texture me convenait bien ainsi que le résultat sur ma peau. Mais voilà, l’huile d’olive avec du savon liquide de marseille ou de castille, c’est fini ! Je repasse à l’huile de coco pour ce genre de nettoyant, tant pis.

Le cosgard dans une crème pour les yeux, cela ne vaut pas le coup.

J’avais pourtant réussi à la perfection la texture de ma crème, j’ai l’habitude à présent de la faire en même temps. Et puis pour une fois je me suis dit, par feignantise, que ce serait bien d’ajouter un petit peu de cosgard afin de la conserver plus longtemps et de ne pas en refaire le mois d’après (bien que j’en utilise assez rarement, en général la lotion hydratante plus de l’huile ou du karité suffisent souvent). A peine les petites gouttes ajoutées, je constate aussitôt un déphasage totale de ma crème que je ne parviendrai plus jamais à rattraper. Elle est super liquide et ne fonctionne juste plus. Parfait. Surtout que vu la petite quantité de crème, je trouve que l’on sent bien trop le cosgard pour que ce soit innocent aussi près des yeux. Donc tant pis, plus jamais de cosgard dans ce type de produits.

Le jus de cranberry ou les gélules à base de plante pour soigner une cystite, plus jamais.

Encore une de mes fameuses mésaventures en terres inconnues. Ou comment se retrouver en urgence dans une clinique médicale privée à débourser 300 dollars à Montréal juste pour une infection urinaire. Même au pays de la cranberry, je n’ai pas réussi à me débarrasser de la cystite qui s’est transformé en cauchemar au bout d’à peine deux jours et pourtant deux bouteilles de 2L de jus de canneberges avalées par jour. J’avais eu le même déboire en France en tentant une solution à base de plante qu’une pharmacienne m’avait conseillé. Ben non, c’est l’antibiotique ou rien chez moi. Vraiment triste et dommage, surtout que je dois ainsi quémander des doses spéciales avant chaque voyage à mon médecin juste au cas où pour ne plus subir la même situation. Même si c’est pas souvent. Heureusement à présent en Australie et NZ il est possible d’acheter le sachet d’antibiotique spécial pour ce soucis librement en pharmacie depuis deux ans. Me demande d’ailleurs si je ne vais pas prendre un sachet au cas où pour mon retour d’un mois en France prochainement afin d’éviter de payer le médecin, vu la chance que j’ai en ce moment^^.

_________________

Allez, pour une note plus positive, j’ai aussi fait de chouettes découvertes pour d’autres choses et je sais par exemple soigner au naturel une mycose ou une brûlure mais aussi conduire que d’une main avec Monsieur sans le permis en binôme pour passer les vitesses quand je me suis coupée lamentablement la main et que j’ai du aller aux urgences. On ne s’ennuie pas avec moi, promis !

 

Publicités

5 réflexions sur “Parfois, j’ai aussi droit à de magnifiques râtés.

  1. voilà au moins une bonne réponse à pas mal de charlatans pour qui toute la médecine n’ est que de la merde
    pour ce qui est des yeux, mieux vaut éviter tout conservateur, et prendre ses produits chez le pharmacien
    toutefois, dès lors que l’ on ne met que des matières grasses dedans, on peut formuler un mascara sans conservateur

    J'aime

  2. Pour la cystite tu peux aussi faire des infusion de guimauve à trouver dans une herboristerie (pas la blanche qui goutte sucrée du supermarché) c’est émollient ça va venir soulager la douleur. Pour le jus de canneberge, je suis assez étonnée que ça n’est pas marché. Si tu as acheté un cocktail ocean spray ce n’est pas du jus de canneberge pur alors c’est normal que ça n’est pas marché. A. Vogel fait une teinture mère de canneberge tu es sûre de la qualité. Je n’ai jamais eu de retour négatif sur ce produit. Si ton corps était trop faible en général tu as bien fait d’aller à l’hopital quand même !

    J'aime

  3. Aussi en conservateur je préfère utilisé du leucidal, c’est de la racine de radis fermenté. Je n’ai eu aucun problème avec et c’est beaucoup plus naturel que le cosgard si jamais 🙂

    J'aime

  4. Ça fait plusieurs mois que je te suis et tu m’as été d’une aide précieuse en ce qui concerne mes dépatouillages cosmétiques. C’est mon premier commentaire et je le regrette un peu, parce que j’estime beaucoup ta démarche et ton travail. Ton « sens de la débrouille » intuitif et ta modestie, aussi 🙂
    Du coup j’ai été toute contente de voir que tu avais posté un article après cette « absence ». Et je ne sais pas si j’ai bien compris pour la très jolie surprise, mais si je ne suis pas complètement à côté de la plaque, permets-moi de te souhaiter beaucoup de bonheur à venir !

    Hâte de te lire prochainement, surtout que tu partages avec nous ton expérience sur le soin des mycoses, je suis toujours preneuse pour en apprendre un peu plus sur ces infâmes récidivistes… (bonjour glamour)

    J'aime

  5. Oh la la que d’aventures! Courage avec tout ça… Le souci d’immunité, je l’ai bien connu, une fois parce que malade, l’autre fois pour la bonne cause. 👼🏼
    En tout cas, deux choses m’ont bien aidée : le jus de Noni (mais en trouves-tu de par chez toi?), et les auto-stimulations matinales préconisées par le Dien Chan!
    Bien contente de ce retour sur la grande toile, en tout cas!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s