Future maman et tout-petits au naturel : quelques précautions

Privilégier le sain et le plus naturel possible, pour soi et ceux qu’on aime, ne veut pas toujours dire que ce que nous utilisons est sans danger potentiel. D’ailleurs le naturel est un concept finalement assez évasif dans le domaine des cosmétiques. Voici donc une liste de ces petits pièges à éviter si l’on souhaite vivre (pour la maman comme le papa) une grossesse en toute sérénité ou être totalement sûr des produits qu’on utilisent pour son petit bout, même dans le domaine du biologique.

_________

Vous êtes prêts les amis ? 

– Les huiles essentielles avant trois ans et pour la femme enceinte, ou celle qui allaite, sont à proscrire*. Cet avertissement est plutôt connu des adeptes du naturel en général. Sauf qu’il existe un détail que l’on peut malheureusement oublier : c’est qu’il y’a de huile essentielle dans la majorité des cosmétiques biologiques. On en trouve en masse et partout : dentifrices, crèmes, savons saponifié à froid, lotions, shampoings, parfois aussi la lessive écologique… Et ça devient un vrai casse-tête pour trouver LE produit bio sans huile essentielle. Même dans les gammes pour bébé, il faut parfois se méfier. Veillez donc à toujours regarder la composition du produit avant de l’acheter.

Ou se préparer à l’idée de devoir tout faire soi-même à la fin. Vive le survivalisme en famille !^^

L’astuce d’une survivor : Si vous ne parvenez pas à trouver par exemple un shampoing bio sans huile essentielle où vous vivez (ce qui est mon cas), pourquoi pas tenter le No-poo ? Cela fera une pause salvatrice pour votre crinière qui pâtira ainsi moins sous l’action de ces joyeuses hormones. Le No-poo ne signifie pas toujours bicarbonate/vinaigre (que je ne conseille pas du tout d’ailleurs) et vous avez ainsi le choix entre le rhassoul, le henné neutre, la farine de pois chiche, les noix de lavage, les oeufs, le shikakai ou autres poudres ayurvédiques et même les argiles. Le secret est en fait d’alterner pour bénéficier de leurs bienfaits ! Ou alors tout simplement vous créer votre propre shampoing solide totalement personnalisable ?

*Alors certes, il existe quelques huiles essentielles dites « non nocives » pour les bébés et la femme enceinte, mais les sites internet spécialisés et même les naturopathes ne s’accordent pas franchement sur le choix de ces huiles essentielles. Donc par précaution, il vaut mieux éviter tout court :D. 

Blog beauté grossesse

Certains conservateurs certifiés en bio peuvent irriter ou développer des allergies si présents en trop grande concentration (cosgard, epp…). Ceci est valable surtout pour la cosméto maison, les cosmétiques bio destinés aux enfants respectent et étudient en effet cet aspect. Le femme enceinte, plus sensible, peut également ressentir une gêne à ce sujet avec allergie à la clé. Cette précaution s’applique aussi aux parfums ajoutés, qu’ils soient naturels ou synthétiques.

– Quelques huiles végétales comme celles de neem, de sésame ou de ricin ne sont pas conseillées pour les enfants de moins de 3 ans. Ceci est valable notamment pour l’huile d’amande douce qui est en fait allergisante
pour les nourrissons ! Et oui, qui l’aurait cru ? Pourtant c’est la première huile qu’on nous vend pour bébé… Attention enfin aux huiles tirées de fruits à coques si vous débutez la diversification alimentaire de l’enfant. Ce serait dommage de découvrir qu’il est allergique à la noisette après l’avoir massé avec l’huile de cette noix par exemple. Le plus simple est en fait de privilégier le beurre de karité, l’huile d’olive, d’avocat, de jojoba ou celle de noyau d’abricot pour bébé. Ils ont en effet été testés et approuvés comme totalement inoffensifs et même bénéfiques pour les nourrissons. Pour la future maman c’est différent, elle peut se permettre l’huile de son choix et juste éviter certains macérats huileux à base de certaines plantes.

 Car le thé vert non détheiné, le marc de café, la maca et le guarana en application cutanée sont néfastes
aussi bien pour la femme enceinte que pour le bébé. Ce sont en effet des excitants cardiaques et les molécules responsables de ces troubles cardiaques passent plus vite à travers la peau qu’en étant ingérés. Et je peux malheureusement l’affirmer… D’ailleurs attention encore une fois à un grand nombre de cosmétiques biologiques qui contiennent du thé vert ou ce genre d’ingrédients très à la mode actuellement.

– Puisque l’été approche doucement en Europe, il faudra également se méfier fortement de la vitamine A sous forme de dérivé (rétinol) comme sous forme naturelle mais en trop grande concentration. Cette vitamine est en effet dangereuse pour le foetus qui risque de développer des malformations congénitales en étant trop exposé à celle-ci. Il faut donc absolument éviter les capsules à avaler préparateurs de bronzage (type Oenobiol, Jonzac…) mais aussi les cosmétiques des gammes solaire contenant de la vitamine A (rétinol) comme la plupart des crèmes UVB. Non seulement c’est mauvais pour le bébé mais en plus ça devient cancérigène sous l’action des UVB justement (ironique, non ?). Attention aussi aux actifs naturels cosmétiques préparant au bronzage ou activant la mélanine. Par contre manger des carottes ou des tomates n’est pas dangereux en soi si vous en avalez pas des quantités astronomiques^^.

L’ aloe vera comme déodorant est soupçonné d’être un perturbateur hormonal. Là il s’agit vraiment d’un principe de précaution car rien n’a encore été vraiment prouvé scientifiquement.

________

Bonus des petits poisons de la cosmétique traditionnelle auquel on ne pense pas toujours :

– Les vernis à ongle

– Le dissolvant

– La coloration capillaire traditionnelle.

En ce qui concerne les deux premiers, ce sont surtout le fait de les inhaler qui est dangereux. De toute façon on se rend bien compte qu’à l’odeur, ce n’est pas très sain^^. Il existe bien entendu des alternatives tout à fait intéressantes comme les vernis à l’eau. Plusieurs marques équitables se sont engouffrés dans ce créneau et se débrouillent très bien 😉

Pour la coloration chimique c’est bien pire car le danger réside dans l’inhalation et le contact. L’ammoniaque et pleins d’autres ingrédients constitutifs de ces colorations sont en effet néfastes et peuvent provoquer, entre autres, des cancers à long terme. Si vous souhaitez continuer de vous colorer les cheveux pendant la grossesse et l’allaitement (si vous l’avez choisi), il existe les teintures végétales conçues par des marques biologiques ou encore le henné*. Ce sera sans danger et avec de bons résultats aussi si vous le souhaitez !

*Par contre il faudra bien vous renseigner au préalable, un henné ne se fait pas à la légère sous risque d’être déçu.

Publicités

8 réflexions sur “Future maman et tout-petits au naturel : quelques précautions

    • Pas encore 🙂
      En fait depuis mon enfance je suis entourée de petits pirates et de jeunes mamans donc j’ai eu le temps au fil des années de me renseigner sur les précautions à prendre.

      J'aime

  1. Je n’ai que 16 ans,mais je retient ces conseil pour beaucoup (et j’insiste sur le beaucoup) plus tard!Merci comme même.Par contre faut pas que je dise au chéri que j’ai lu cet article,j’imagine pas sa tête XD

    Aimé par 1 personne

    • Rire ! T’en fais pas, je me renseignais déjà à ton âge et je n’ai pas encore franchi le pas aujourd’hui. C’est toujours intéressant de savoir et ce n’est pas anodin car ces précautions peuvent être aussi valables pour des personnes fragiles.:)

      J'aime

  2. Je comprends, ma grande soeur est exactement dans la même situation (même âge de plus :)). Du coup elle voyage de pays en pays avec lui (des missions d’un an à chaque fois), elle profite du fait que ce serait plus compliqué avec un tout-petit.

    J'aime

  3. Hello!

    J’ai trouvé un liniment à la compo très minimaliste: huile de tournesol et eau de chaux (de la marque Anaé) et je voulais te demander si
    1) tu recommandes l’usage du liniment pour nettoyer/démaquiller/ soigner/hydrater la peau?
    2) si l’huile de tournesol fait partie des huiles sans risques pour les bébés?

    Cet article date un peu et je sais que depuis il est d’actualité pour toi alors toutes mes félicitations!

    Bibi

    J'aime

    • Bonjour Bibi !

      L’huile de tournesol est aussi très bien pour les bébés, pas de soucis ! Elle est même moins grasse donc plus facile à utiliser.
      Le liniment en tant que démaquillant occasionnellement c’est ok mais pas tous les jours car le PH n’est pas adapté au visage (le ph est super haut justement pour contrebalancer celui de l’urine et des fesses de bébé).
      Merci 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s